Côte-d’Ivoire: Libération immédiate du député Alain Lobognon libéré en appel

Le député Alain Lobognon, proche de Guillaume Soro, libéré en appel

Serge Alain KOFFI

Condamné en première instance le 29 janvier à un an de prison ferme pour “divulgation de fausses nouvelles’’, l’ex-ministre ivoirien des Sports et député Alain Lobognon, proche de l’ancien président de l’Assemblée nationale Guillaume Soro, a été libéré mercredi à l’issue d’un procès en appel en dépit d’une condamnation à six mois avec sursis, a constaté un journaliste de ALERTE INFO.

Contrairement au procès en première instance qui s’était déroulé dans un climat tendu, marqué notamment par le départ des avocats de la défense, qui protestaient contre le rejet des exceptions qu’ils avaient soulevés, cette audience en appel a débuté vers 10H00 Gmt avec beaucoup moins de tension.

Cette fois, le député a été, par exemple, autorisé par le juge à arborer en bandoulière son écharpe de député, tout comme l’ancienne ministre de la Communication Affoussy Bamba, inscrite au barreau de Paris, a pu se joindre à l’équipe de la Défense pour assister M. Lobognon.

Au terme d’environ sept heures de débats, le juge a ordonné “la mise en liberté immédiate’’ du député, condamné toutefois à six mois de prison avec sursis comme requis par le procureur.

Alain Lobognon avait été placé en détention le 15 janvier, après avoir été inculpé pour “divulgation de fausses nouvelles et incitation à la violence’’ à la suite d’un tweet qui annonçait l’arrestation du député issu du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), Jacques Ehouo, nouveau maire élu de la commune du Plateau, poursuivi pour détournements de fonds, et dont l’installation à la tête de la mairie a été annulée par le gouvernement.

Au terme du procès en première instance le 29 janvier, M. Lobognon avait été condamné à un an de prison ferme et au paiement de 300.000 F CFA d’amende.

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Soro gagne sa première bataille d’opposant politique à la dictature du RHDP: le député Lobognon libéré!

Très tôt ce mardi 13 février 2019, la cour d’appel du Tribunal d’Abidjan, sous les ordres exprès du Ministère Public, siégeait autour de l’Affaire du Député Lobognon, embastillé pour avoir publié un Tweet en début Janvier 2019, dans lequel il défendait un de ses collègues menacé d’arrestation sur ordre du Clan Ouattara. Au terme du procès du jour, le député Lobognon est condamné à 6 mois de prison avec sursis, avec libération immédiate. Une piteuse reculade d’un pouvoir qui se croyait tout permis avant que le front républicain et diplomatique international ne se dresse complètement contre Ouattara!

L’ubuesque de l’affaire a défrayé la chronique. Depuis près d’un mois, Alain Michel Agnima Lobognon croupissait donc en cellule, au mépris total de son immunité parlementaire. Courageux et déterminé, appuyé par une armada d’avocats pugnaces, dont Maître Affoussiata Bamba-Lamine, Alain Lobognon a sonné du fond de sa cellule les tympans bouchés du régime Ouattara par des lettres brûlantes de vérités crues et d’audace visionnaire. Ce soir du 13 février 2019, c’est donc un député Alain Lobognon encore plus fort, grandi par son acte de résistance citoyenne qui retrouvera sa famille ce soir et reprendra, sans coup férir, le chemin de la lutte pour la reconquête des libertés fondamentales du peuple ivoirien.

Comment comprendre la reculade du dictateur ivoirien?

C’est le Président de l’Assemblée Nationale d’alors, Guillaume Kigbafori Soro, quelque temps avant sa démission, qui a sonné et coordonné la mobilisation. Le Bureau du Parlement ivoirien, sous son inspiration, a voté la libération immédiate du Député et l’arrêt des poursuites judiciaires. Des députés de tous bords, dans cette même veine, ont requis la fin des violations des droits du législatif. La Compagnie citoyenne du Leader Générationnel ivoirien s’est mobilisée comme un seul homme, tout comme l’ensemble des partis politiques de l’opposition et des organisations des droits humains dans le pays. Un front commun citoyen s’est de facto levé dans le pays contre le énième abus du monarque présidentiel. Ouattara a ainsi rapidement perdu le masque qui constituait son ancienne façade modernité, puis les boucliers de la pertinence et de la communication. Le dictateur des lagunes a rapidement été habillé pour tout l’hiver, des pieds à la tête par une pluie d’éditoriaux cinglants, à travers la Côte d’Ivoire, l’Afrique et le monde.

Les magistrats et les avocats ivoiriens se sont levés comme un seul homme contre les dérives de Ouattara, dans la foulée. Puis, ce fut le tour de l’APF, de l’UIP, d’Amnesty International, de se relayer en vagues de protestations argumentées et documentées contre l’hubris du président de la minorité RHDP, née de l’implosion de l’ancienne majorité présidentielle. Malgré cette houle de protestations nationales et internationales, et pendant qu’il se faisait écraser sur les réseaux sociaux, le régime RHDP multipliait des gestes d’arrogance et de véhémence contre ses contempteurs pourtant très déterminés.

La démission spectaculaire et historique du Président de l’Assemblée Nationale Guillaume Soro le 8 février 2019, semble être venue définitivement renverser la vapeur en défaveur du régime. Tout d’un coup, l’évidence s’est imposée: Ouattara est bel et bien à la tête d’un RHDP qui n’est plus que l’ombre de lui-même, un Clan solitaire aux sommets escarpés du pouvoir.

Mais, c’est lorsque le Secrétaire d’Etat Américain David Hale a sommé le président Alassane Dramane Ouattara de renoncer au projet de viol constitutionnel pour un prétendu 3ème mandat en 2020, et lorsque le Président français Emmanuel Macron l’a convoqué dans la foulée pour une audience le 15 février prochain à 18 à l’Elysée, que le dictateur Ouattara a commencé comme on le dit ordinairement à Abidjan, à  » prendre drap » (paniquer). En effet, et en profondeur, les parlementaires français, choqués par l’attitude de Ouattara et mobilisés par le Leader Guillaume Soro dans le cadre de l’Assemblée Parlementaire de la Francophonie (APF) dont il est le Vice-Président mondial, mais aussi les parlementaires du monde entier membres de l’Union Inter Parlementaire (UIP), ont obtenu du Chef de l’Etat français qu’il recadre son homologue ivoirien. L’audience du 15 février 2019 à l’Elysée était entièrement conditionnée par la libération du député ivoirien par Ouattara. Ce dernier, de guerre lasse, s’est donc soumis sans broncher au préalable du Chef de l’Etat Français Emmanuel Macron, qu’il n’osera jamais traiter publiquement de « jeune homme », alors que l’ancien Président du Parlement Guillaume Soro, avec lequel il s’est permis ces polissonneries anti-républicaines en Côte d’Ivoire, est de six ans plus âgé que le Président Français.

Toute honte bue, c’est un Alassane Dramane Ouattara, le profil bien bas, qu’on verra ce 15 février 2019 dès 18 heures au Palais de l’Elysée en France. L’Histoire retiendra qu’à peine rendu dans l’opposition, Guillaume Kigbafori Soro a fait mordre à la dictature du Clan d’ Alassane Ouattara son premier carré de poussière, un certain 13 février 2019, en obtenant la libération du député innocent Alain Michel Lobognon. Et ce n’est pas la honteuse et scandaleuse peine de sursis de 6 mois de prison – au mépris de l’article 94 de la Constitution ivoirienne- qui cachera la cinglante déconvenue du très isolé Président du RHDP unifié. La marche résolue vers la fondation de l’Etat de droit ivoirien reprend clairement de plus belle.

Une chronique du Professeur Franklin Nyamsi Wa Kamerun

Author: La Rédaction

15 commentaires sur “Côte-d’Ivoire: Libération immédiate du député Alain Lobognon libéré en appel

  1. Authentique tragi-comédie jouée au tribunal : en moins d’un mois, le procureur requiert 1 ans d’emprisonnement ferme, puis se déculotte en appel en requérant 6 mois avec sursis. Quelle magnanimité, là où on a l’habitude de constater un durcissement, une requise plus corsée !! Et le tout, « sans intervention de l’Exécutif » puisque dit-on, il existe chez nous « une réelle séparation des pouvoirs ». Une fable pour les enfants turbulents et agités qu’on leur raconte avant de les mettre au lit le soir venu. Sinon nous autres adultes vaccinés, avons constaté une dictée de verdict après les sorties de l’opposition, la pression des réseaux sociaux et le double désaveu international venu du S/Secrétaire d’Etat Américain et de Amnesty International.

    Sous pression, Ouattara cède juste avant d’aller rencontrer Macron, à qui il racontera de nouvelles fables à dormir debout sur « son bilan », la paix en Côte d’Ivoire et l’ineffable bonheur des Ivoiriens dans la vallée où coulent le lait et le miel. Il vrai aussi que très agité par les Gilets Jaunes et les coups de butoir des responsables du mouvement 5 Etoiles, le « petit Macron » a besoin de retrouver le sommeil. Notre vendeur de sable avec sa besace pleine de bonne fables l’y aidera, j’en suis convaincu.

  2. @Coigny….. Je suis en phase avec toi.
    Il y a eu deux scènes théâtrales hier Mercredi. Une au Palais de justice(Cas de Alain Lobognon) et l’autre la convocation de la dame soi-disant Député de Tengrela par la Gendarmerie.

    Pourquoi cette dame n’a-t-elle pas été convoquée par le bouffon Adou Richard ?

  3. Ignorance,dilatoire,affabulation ou simple médisance.
    Pour notre petit @koffi appellation hilarante bien contrôlée par les Zougloumen,devrait comprendre quand matière de justice le procureur est l’accusate l’avoca le défenseur et le juge prononce la sentence ou pas.
    Sinon pour la gouverne du Stroumph grognon,le procureur de la république a fait aussitôt appel à cette décision du juge d’appel ( ce que je regrette d’ailleurs car pour un tout petit tweet ça n’en valait pas la peine).
    Mais bon comme le dit toujours mon voisin @Tipadipa de l’école coranique de Sindou un cancre reste et demeurera un cancre quelque soit le sujet abordé.Merci donc à nos maîtres enturbanés balafrés aux barbes longues en tenue Dozo pour nôtre formation dans cette prestigieuse école de la haute Cote-divoire.

    A chacun sa lorgnette!!!

  4. Lire plutôt le procureur est l’accusateur et l’avocat le défenseur

    A chacun sa lorgnette!!

  5. @Quoi, ta présence continue dans le camps du parti mortifié, parti lubrifié, parti momifié, parti cocufié,… a une grave incidence sur ta capacité d’analyse et de compréhension. Bref, sur tes capacités intellectuelles, comme nous sommes emmenés à le constater ces dernier temps. D’ici que tu commences à insulter « ibiêkissè » ou autres insanités sous la ceinture, y’a pas loin. Fais comme @Wara : quand c’est gâté, c’est gâté, prendre la poudre d’escampette est mieux. 🙂

  6. Lol @petit Koffi !!!!
    Contrairement à vous qui vivez et respirez la mauvaise foi qui confondez un éclatement de pneu à un bruit d’obus qu’on pourrait classer comme un fait divers, je vous demande juste d’ouvrir juste les yeux et l’esprit pour savoir que le Cote D’Ivoire ne vit pas au rythme de votre affabulation.
    Ne vous inquiétez pas je suis très élégant pour ne pas descendre sous la ceinture quoique à l’impossible nul n’est tenu.
    Sur ceux je vous laisse ricaner de vos plus belles plumes pleines de négativité et de négationnisme.

    À chacun sa lorgnette !!!

  7. Lol … @quoi,

    Le cochon @Cogny de Kôkôti-Kro ne fait pas que respirer la mauvaise foi … un porc baoulé qui a le groin tout le temps enfoui dans la boue et les décharges ne peut être lui-même qu’un simple déchet puant. Même son maître éleveur bhété @Claude-Koudou alias @ducon-kala a dû l’abandonner dans sa porcherie devenue toxique!!!

    Krrrr krrrr krrrr…

    Un cochon CANCRE (en majuscule svp) puant demeurera CANCRE puant quelque soit la situation et la porcherie dans laquelle on l’enferme !!!

    té ande (“The End” en bhété des nouveaux sans papiers de la Belgique)

  8. @Kwassa-Kwassa & @Tilapia,
    Si je comprends bien, vous restez aveugles à ce qui se passe autour de vous, aux preuves patentes de mensonges sur mensonges, à la montée dictatoriale, aux excès physiques et langagiers, au droit et la constitution quotidiennement violés, etc. Mais bon sang ! Vous êtes, soit bêtes à manger du foin, soit si dramatiquement tribalistes que peu importe ce que fait le clan, il faut le soutenir parce qu’il y a un intérêt régionaliste qui justifie tous les renoncements.

    Voici de pauvres bougre qui, par instinct grégaire tribal, ont délégué toute faculté de discernement, de raisonnement et d’analyse à un Super Menteur pour « changer leurs vies ». Et comme en 1990, la réalité au pied du mur reste implacable : tout est dans l’illusion et la manipulation, même des vérités élémentaires. Des réveils douloureux attendent ces pauvres bougres. S’ils se réveillent un jour…

  9. Pauvre cochon baoulé puant !!!

    La question est : comment ne plus sentir mauvais lorsqu’on a le groin toujours plongé dans les décharges???

    Tout est bouclé et géré!!!

    On attend juste que le cochon de Kôkôti@Coigny-kro se libère de sa porcherie puante pour commencer l’apocalypse révélée pour 2020.

    Le christ Koudou de mama est maintenant ressuscité … et puisqu’aucun microbe refondu n’a été digne de le recevoir, priez donc pour qu’il dise seulement une parole pour que le match retour commence et que l’apocalypse s’abatte sur les poussiéreux!!!

    Cochon CANCRE (en majuscule svp) …

    té ande

  10. >cochon baoulé puant (????????)
    Tu ne trompes que ta pauvre et crade petite personne parce qu’en matière d’hygiène corporelle, y’a pas photo et tout ce pays le sait. Je te suivrai donc pas dans ce caniveau, il y a encore des personnes respectables dans ton camp qui méritent qu’on leur épargne ce débat. Prends un bain au passage parce que ta crasse empuante toute la plateforme, petit cafard de djoulabougou.

  11. Krrrr krrrr krrrr…

    Mon cher petit cochon de Kôkôti@Coigny … il est de loin mieux d’habiter à dioulabougou que de vivre dans les décharges dont les déchets viennent de partout, y compris les déchets de dioulabougou. Krrrr krrrr krrrr…CANCRE (en majuscule svp).

    Cochon @Coigny semble prendre conscience de son impureté…il veut quitter les décharges puantes pour le caniveau curé. Mais le pauvre petit porc puant de Kôkôti@Coigny-kro ignore totalement qu’il n’y a pas de caniveau dans son campement !!!

    Krrrr krrrr krrrr…

    Cochon CANCRE (en majuscule svp)

    té ande

  12. Quand ça les arrange, ils vont te faire des développements sur le droit et patati et patata.

    Faut il être comme @tilapia pour ne pas comprendre que sauf miracle ce rdr va perdre dans les urnes en 2020?

    Tout le reste n’est que dilatoire.

    Déjà avec le pdci jusqu’à preuve du contraire on est pas sûr que vous avez gagné en 2010, qu’est ce qui vous fait penser qu’en 2020 tout seul vous y arriverez alors que vous n’avez pas pu reunir plus du tiers de l’électorat en 2010 avec votre mentor?? Surtout que à la face du monde Gbagbo a été acquitté prouvant que 2010 n’était pas clair et leur leader n’a jamais été aussi proche de revenir au pays? Et il y a le roublard en chef Soro qui est parti!

    Mais au fait @tilapia tu n’étais pas du genre à injurier, qu’est ce qui t’arrive? Apparemment le retour à l’opposition rend nerveux…

  13. Krrrr krrrr krrrr….

    Monsieur @Raymond-Assouman alias madame @marianne cinétique moncon médor des samedis,

    Au nom du christ de mama, je n’ai jamais insulté quelqu’un dêh….

    Krrrr krrrr krrrr…

    CANCRE (en majuscule svp)

    té ande

  14. Au fait…il paraît que des microbes refondus ont tenté de voler une valise diplomatique en pleine rue à Paris…deux des microbes ont été arrêtés et un troisième est en fuite…il paraît que celui qui est en fuite ressemble à un certain @Claude-Koudou-toutou alias @ducon-kala … krrrr krrrr krrrr!!!

    Volê de volê … volê de volê…volê de volê!!!

    Djaaaaaa ils ont faim … eh Allah !!!

    Krrrr krrrr krrrr….

    té ande

  15. Voilà ça oooohhhh….

    “Deux activistes pro-Gbagbo en garde à vue à Paris. Ils ont passé leur première nuit derrière les barreaux du commissariat du 16è arrondissement de Paris. Ils sont accusés de flagrant délit de vol de valise, le dimanche 17 février 2019. Un troisième est en fuite et est recherché par la police.

    Naomie V Tiédé et Marcus ont été interpellés par la police française, après une manifestation qui a vite tourné. En effet, au moins trois activistes pro-Gbagbo s’étaient rendus à la rue Victor Hugo, dans le 16è Arrondissement où réside Alassane Ouattara.

    Munie de son smartphone, Naomie V Tiédé a filmé la scène où on voit Marcus tenter d’arracher une valise à un membre du protocole de l’ambassade de Côte d’Ivoire en France. Selon eux, ce serait une valise qui contiendrait de l’argent à remettre à Emmanuel Macron. « Faux ! », rétorque un membre de la délégation présidentielle qui séjourne en France, depuis le retour du sommet de l’UA, d’Alassane Ouattara.

    Ce sont des vêtements, rien que des vêtements. Et quand bien même ce serait de l’argent, au nom de quel droit, des individus fussent-ils Ivoiriens, pourraient se permettre de le voler, au vu et au su de tous ? », s’interroge un membre de la délégation présidentielle.

    Les deux activistes ont été interpellés, une troisième est en fuite. Ils ont passé leur première nuit au violon du commissariat du 16è Arrondissement de Paris, au 45 rue de la Faisanderie.

    les deux activistes sont poursuivis pour flagrant délit de tentative de vol et d’agressions physique ayant entraîné des blessures. Affaire à suivre.“

    Incroyabloooooo……
    Hiyyyyyoooooooo 

    Krrrr krrrr krrrr….

    té ande

Comments are closed.