Koulibaly appelle à des coalitions pour la Côte d’Ivoire en lieu et place « des alliances contre Ouattara»

 

L’opposant ivoirien Mamadou Koulibaly a appelé jeudi les acteurs politiques ivoiriens à des coalitions pour la Côte d’Ivoire au lieu de faire des alliances contre le président ivoirien Alassane Ouattara.« Si vous pensez que c’est important de vous mobiliser, société civile, le moment est arrivé. Société politique, au lieu de faire des alliances contre Ouattara, faisons des coalitions pour la Côte d’Ivoire. Faisons des coalitions pour mobiliser les gens pour transformer ce pays », a déclaré M. Koulibaly dans une vidéo diffusée sur la toile dans le cadre de sa Web émission hebdomadaire dénommée « Jeudi, c’est Koulibaly ».

Selon M. Koulibaly, qui a prédit la candidature du président ivoirien Alassane Ouattara à la présidentielle de 2020, ce dernier envisage également d’introduire le système du parrainage pour les candidats à cette élection de 2020.

« Ces derniers jours, l’effet d’annonce qui nous est arrivé, c’est qu’aux élections présidentielles de 2020, le président de la République entend introduire le parrainage. Ce qui voudrais dire que tous les candidats à la présidentielle devraient mobiliser un certains nombre de signature des élus de Côte d’Ivoire », a-t-il prophétisé estimant que M. Ouattara va donc « choisir les candidats » à ce scrutin.

Auparavant, M. Koulibaly qui est l’ancien président de l’Assemblée nationale ivoirienne, a expliqué que cette introduction du parrainage dans le système électoral ivoirien ne peut se faire sans une réforme constitutionnelle.

« Pour que le parrainage se fasse, il faut que M. Ouattara modifie la constitution. Vous allez penser qu’on va repartir à un référendum, mais non. Parce que le peuple de Côte d’Ivoire lui a déjà donné mandat en votant massivement à sa constitution en 2016 pour lui dire que désormais il peut faire toutes les modifications constitutionnelles sans avoir besoin de revenir au référendum », a indiqué M. Koulibaly regrettant que ce pouvoir constitutionnel de M. Ouattara est une « puissance de feu extraordinaire ».

Poursuivant, il a fait savoir que le chef de l’État ivoirien, au lieu d’un référendum, aura seulement besoin de réunir le congrès (constitué des députés et des sénateurs ) pour aboutir à cette réforme constitutionnelle. « Il lui faut obtenir l’accord des 2/3 du congrès, soit 236 élus pour changer la constitution. Il a toutes les cartes en main… Il contrôle tout et vous pensez qu’il va perdre ces élections ? », s’est-il interrogé.

Candidat déclaré a la présidentielle ivoirienne de 2020, Mamadou Koulibaly a été élu maire d’Azaguié ( Sud ivoirien), à l’issue des municipales ivoiriennes d’octobre dernier. Il était le président de l’Assemblée nationale ivoirienne sous le régime de la refondation de Laurent Gbagbo.

APA News

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire