Côte-d’Ivoire: Soro est-il interdit de sortie du territoire ?

Annoncé à plusieurs reprises ces dernières semaines hors du pays, Soro a surpris l’opinion en affirmant n’avoir pas (pu) quitter Abidjan, depuis fin décembre 2018. Soro est apparu devant une pléthore de journalistes invités à sa résidence privée ce vendredi après-midi, l’air grave, la mine légèrement fatiguée, mais avec un brin de son humour qu’on lui connait. Une grande partie de la conférence fut consacrée à l’annonce de la création de son nouveau mouvement politique, baptisé Comité Politique. Toute chose qui a laissé un petit goût d’inachevé aux nombreux journalistes qui avaient effectué le déplacement, et qui pour certains, s’attendaient des révélations, «fracassantes». Nous vous proposons quelques unes de ses réponses aux journalistes.

Retorsions du régime
« J’ai aussi lu la Lettre du Continent comme vous. Pour le moment je n’ai aucun élément sur ce qui a été écrit.»

Havard Business School
«Je ne comprends pas l’affolement de la presse sur cette affaire de Harvard. M’avez-vous vu un jour en parler moi-même ? Je vous pose la question. Oui, je devais aller aux États-Unis. Mais depuis fin décembre 2018 je n’ai pas quitté Abidjan (..) Si vous allez sur le site de Harvard, vous verrez ma photo. »

Parti politique
«Le comité politique est né et travaillera. Je ne regrette pas mon expérience à la présidence de l’Assemblée nationale. Toute expérience mérite d’être vécue»

Positionnement idéologique
«On m’a présenté comme marxiste. J’ai été vice-président du RDR, je ne sais pas s’il y a des marxistes au RDR. (…) Je vais être précis dans ma réponse, je suis démocrate. Il ne faut pas confondre les alliances conjoncturelles et les idéologies des uns et des autres»

Groupe parlementaire “Rassemblement’’
«Oui, j’ai rejoint un nouveau groupe parlementaire. Le RACI se transformera en parti politique »

Sur Gbagbo
«Il ne faut pas avoir peur. Si Gbagbo le désire, je le rencontrerai sans hésitation»

Lutte pour la candidature de Ouattara
« Je ne regrette pas d’avoir fait la rébellion, toute expérience mérite d’être vécue »

Par Hervé Coulibaly

Guillaume Soro annonce la création d’un mouvement politique

Serge Alain KOFFI

Huit jours après sa démission de la présidence de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, Guillaume Soro, a annoncé vendredi la création d’un nouveau mouvement, dénommé “Comité politique’’, qu’il va lui-même présider, “pour mener des réflexions sur les grandes questions d’intérêt national’’.

L’ex-président de l’Assemblée nationale, par ailleurs vice-président du Rassemblement des républicains (RDR, parti présidentiel), a signé l’acte fondateur de ce comité politique à sa résidence abidjanaise à Marcory, à l’entame d’une conférence de presse qui a drainé de nombreux journalistes (nationaux et internationaux).

Mais avant les deux porte-paroles du comité politique ont lu face à la presse l’acte constitutif du comité politique. Anne Marie Bonifon en français et Messou Kouablan, pour la version anglaise.

Mme Bonifon a expliqué que le Comité avait plusieurs missions dont celles de “mener des réflexions sur les grandes questions d’intérêt national, proposer des instruments et des cadres de promotion de la démocratie, la consolidation de l’Etat de Droit et l’affermissement des valeurs républicaines’’.

Ce nouveau mouvement “sera composé de personnalités choisies et nommées par le président’’ Guillaume Soro, entouré pour la circonstance de plusieurs de ses proches notamment Affoussiata Bamba Lamine, Méité Sindou, Tefhour Koné, Tiburce Koffi et Konaté Zié.

M. Soro s’est ensuite prêté aux questions des journalistes, à qui il a plusieurs fois indiqué que son mouvement n’est “pas un parti politique’’.

Interrogé sur l’acquittement prononcé par la Cour pénale internationale (CPI) en faveur de Laurent Gbagbo, il s’est dit heureux et a réitéré son intention de rencontrer « sans hésitation » l’ancien chef de l’Etat dont il a été le Premier ministre entre 2007 et 2011, « s’il le désire lui aussi ».

Le député de Ferké (nord), anciennement membre du groupe parlementaire RDR à l’Assemblée nationale, a également annoncé avoir adhéré dans un groupe parlementaire en voie de création dénommé “Rassemblement’’

Alerte info/Connectionivoirienne.net

 

 

Author: La Rédaction