Université FHB Abidjan Côte-d’Ivoire: Des enseignants empêchent des examens, la police déployée

Image d’archives

Serge Alain KOFFI

La police a été déployée lundi à l’université d’Abidjan-Cocody où des professeurs de la Coordination nationale des enseignants-chercheurs de Côte d’Ivoire (CNEC), principal syndicat des enseignants des universités publiques ivoiriennes, ont interrompu des examens en cours à la faculté des Sciences économiques, ont rapporté à Alerte info.

Selon les mêmes sources, le secrétaire général de la CNEC, Johnson Kouassi, sous le coup d’une mesure de révocation, conduisait lui-même les opérations.

Au terme d’une assemblée générale organisée le 31 janvier, les enseignants des universités publiques ont décidé de “suspendre toutes les activités académiques dans toutes les structures universitaires sur toute l’étendue du territoire national pendant une année à compter du lundi 04 février 2019 jusqu’au lundi 04 février 2020’’.

Les enseignants entendaient ainsi protester contre la suspension de certains de leurs collègues après une précédente grève.

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Crise à l’université de Cocody, quatre enseignants radiés et sept autres suspendus

février 18, 2019

Les premières sanctions de la crise qui secoue l’université Félix Houphouët Boigny de Cocody sont tombées.

Selon une source proche de la Coordination des Enseignants et Chercheurs (CNEC), quatre de leurs membres ont été révoqués de leurs postes. Tandis que, sept (07) autres enseignants ont été suspendus.

Une décision qui pourrait faire perdurer la crise au sein de la plus grande université publique de la Côte d’Ivoire.

Pour rappel, la présidence de l’université et une branche du syndicat de la CNEC sont opposés à un bras de fer concernant le paiement des heures complémentaires.

Le syndicat a annoncé une grève d’un an pour une reprise des cours académiques en février 2020.

Donatien Kautcha, Abidjan

Author: La Rédaction