Des femmes leaders appellent à « réinvestir dans les politiques » pour une « égalité des genres »

Jean-Marc BOUAZO

Des femmes leaders, dont l’ancienne ministre des Affaires étrangères du Niger, Aïchatou Mindaoudou, l’ancienne directrice générale de l’Unesco, Irina Bukova, ont appelé jeudi les dirigeants des gouvernements du monde, ainsi que toutes les couches sociales à « réinvestir dans les politiques » en vue de « réaliser l’égalité des genres », dans une déclaration.

« En tant que femmes leaders nous lançons un appel aux dirigeants au niveau des gouvernements, du secteur privé et de la société civile afin qu’ils réinvestissent dans les politiques et les cadres légaux et sociaux qui permettront de réaliser l’égalité des genres et l’inclusion », indique la note signée de 30 femmes qui ont servi leur pays, ainsi que des organisations internationales.

Ces femmes, qui ont servi leur pays respectif, ainsi que des organisations multilatérales, ont soutenu qu’elles ont su « mettre à profil le multilatéralisme afin d’impulser des changements positifs » dans le monde.

A cet effet, elles ont attiré « l’attention sur la nécessité de réaliser une pleine et entière égalité des genres et l’autonomisation des femmes à tous les niveaux de la société et sur l’importance cruciale du multilatéralisme ».

« En tant que femmes leaders dans nos domaines respectifs, nous nous sommes battues aussi bien au niveau local qu’à l’échelle mondiale pour relever d’importants défis allant de l’élimination de la faim au rétablissement de la paix et de la sécurité », précise la lettre ouverte.

Elles ont par ailleurs déploré qu’en certains endroits, les droits fondamentaux des femmes sont perçus comme des défis pouvant « directement déstabiliser les structures de pouvoir existantes ».

Cette attitude, ajoute le communiqué, « est susceptible de conduire à un déploiement d’efforts qui fera reculer les droits acquis à l’égalité des genres et à l’autonomisation des femmes ».

Ces femmes ont également appelé les dirigeants « à redoubler les efforts en cours qui sont insuffisants en beaucoup d’endroits ».

« Nous cherchons à souligner que le risque des politiques cherchant à freiner et éroder l’égalité des genres et l’autonomisation des femmes est un risque non seulement pour les femmes, mais aussi pour toute l’humanité », ont-elles conclu.

JBO

Author: La Rédaction