L’ école en panne en Côte-d’Ivoire : À qui la faute ?

Depuis bientôt deux mois, les élèves et les étudiants ne vont plus à l’école en Côte-d’Ivoire!

Les syndicats d’enseignants ont déposé leurs listes de revendications sur la table du gouvernement. Mais plutôt que d’engager de réelles négociations avec les grévistes, ce gouvernement procède (comme à ses habitudes) par la violence : les intimidations, les menaces, les ponctions et suspensions de salaires ou les arrestations et emprisonnements sommaires.

Jusque-là, le Chef de l’Etat ne s’en mêle pas ; parce qu’il se croit trop grand !

Quant aux élèves et aux étudiants, et surtout leurs parents, ils naviguent entre l’étau et l’enclume, ne sachant à quel saint se vouer.

Ainsi, l’École ivoirienne s’achemine inexorablement vers (une autre) Année Blanche…

FACE A CETTE SITUATION, la FIDHOP (la Fondation Ivoirienne pour l’observation et la surveillance des Droits de l’Homme, de la Démocratie et de la vie Politique) situe les responsabilités.

1. Si les grèves ont été déclenchées (alors qu’elles ont été précédées de préavis de grèves) et qu’elles ont atteint tous les niveaux de l’Ecole, rompant ainsi la trêve sociale, c’est parce que les différents ministres en charge de ces dossiers ont été incapables de les éviter en amont.

2. Il revient donc au Premier Ministre et surtout au Chef de l’Etat de descendre de leurs grands chevaux, pour trouver les solutions idoines devant mettre fin immédiatement à ces grèves ; avant qu’il ne soit trop tard. Et non arrêter et emprisonner les enseignants. Car, les enseignants sont bien dans leur droit !

3. Les parents d’élèves ne devraient surtout pas commettre l’erreur d’adopter des postures et des positions politiciennes, en ménageant les dirigeants et en s’en prenant aux enseignants : ce serait du jamais vu !

ENFIN, si l’UNESCO venait à déclarer une Année Blanche en Côte d’Ivoire, comme ce fut le cas en 1990-1991, ce serait encore une faute de gouvernance du même Monsieur ALASSANE OUATTARA !!!

Fait à Rome, ITALIE, le 6 Mars 2019

Dr BOGA S. GERVAIS

Président-Fondateur de la FIDHOP

Author: La Rédaction