Grève des enseignants en Côte-d’Ivoire: « Ouattara pardon, il est temps de les recevoir ! »

Opinion

Alassane Ouattara, pardon il faut recevoir les Enseignants pour leur tenir toi-même un langage franc. S’il n’y a rien dans les caisses pour satisfaire à leurs revendications, dis-le leur avec la manière. Ils te comprendront très certainement, et nous-mêmes viendrons à ta rescousse pour leur dire : « cher(e)s ami(e)s, pour la première fois que le Monsieur-là a parlé franchement, laissez tomber pour le moment. 2020 qu’il a promis, pour qu’on soit émergent est déjà à quelques jets d’urine. Reprenez la craie pour l’avenir de nos enfants, svp ».

Alassane Ouattara, faut pas faire comme un de mes proches qui avait engraisser son épouse, au point d’épater même ses parents, lorsqu’il la draguait et qui, aujourd’hui en couple (moins de 2 ans seulement après), s’énerve, la boude, menace quand elle lui parle de petites sorties, de shopping, etc auxquels lui-même la conviait à l’époque. Croyant la faire taire avec cette ce nouveau comportement, elle aussi est sur ses grands chevaux parce qu’elle découvre, une fois en couple, que mon ami ne tenait pas le langage qui sied à son vrai statut qu’elle découvre. Quel V.I il a été ce gars-là !! Certes, il a eu gain de cause, mais voilà que son mensonge le rattrape. En lieu et place de dialogue franc pour ramollir sa dulcinée et faire en sorte qu’elle se sente considérée, valoriser il se joue les Zorro.

Alassane Ouattara, je le réécris encore. Stp, reçois les syndicats représentatifs des enseignants, les choses vont se décanter vite.
Ce n’est pas dans tout on RUPOSTE de nos jours quand on a soi-même semé la cause !!

A bientôt !!

Oula St. Claver

Author: La Rédaction

3 commentaires sur “Grève des enseignants en Côte-d’Ivoire: « Ouattara pardon, il est temps de les recevoir ! »

  1. Avec ce ton aussi ironique que sacarstique vous cachez mal votre joie de voir le pays secoué par une autre crise. Vous pensez encore une fois que ça sera de cette façon que M. Ouattara quittera le pouvoir. Sinon les revendications des enseignants ce n’est pas d’être reçu par le Président mais de voir le gouvernement améliorer leurs conditions de vie alors que le gouvernement estime avoir beaucoup fait pour eux et a même obtenu une trêve sociale de la part des syndicats. Pendant ce temps nos enfants ne vont pas à l’école alors que nous parents nous sommes saignés pour les inscrire, payer les fournitures et nous acquitter de toutes ces cotisations farfelues instaurées par les chefs d’établissement et les enseignants. Il est temps que chacun sache raison gardée pour le bien du pays. Je propose aux enseignants de prendre leur mal en patience en reprenant les cours et régler le cas de ce gouvernement en soutenant massivement l’opposition pendant les élections en 2020.

  2. HOUPHOUÉTISME = DIALOGUE
    On ne se proclame pas houphouétiste pour se murer dans une tour d’Ivoire, dans un mutisme arrogant et crâneur, Non ! C’est au pied du mur qu’on voit le bon maçon. Pourquoi Ouattara n’active-t-il le dialogue que quand les « p’tits gars de Bouaké » sortent armés ? Oui, les enseignant n’inspirent aucune peur vu que la craie même lancée avec force n’ébranlera jamais un régime. Mais ce dont il est ici question, c’est d’avenir. Ces routes goudronnées, ponts, édifices, etc., c’est pour QUI ? Pour faire joli ou pour construire l’avenir ?

    Je lis un butté plus haut sur Facebook en train de sous-entendre que ce n’est pas au seul gouvernement de faire des efforts, mais aux enseignants aussi. Quelqu’un a t-il voté pour les syndicats afin qu’ils créent dans le pays un climat apaisé ? Les syndicats luttent pour les intérêts corporatistes ; le gouvernement gouverne avec à sa tête le président, dont le rôle est d’aplanir les problèmes et crises qui surviennent. Et dans ce cadre, le dialogue est l’arme absolue. Et il se trouve que justement, le président en place se dit « houphouétiste ».

    Houphouët a discuté entre Israël et la ligue arabe, il a discuté entre l’ANC et le pouvoir raciste et suprématiste blanc d’AfSud. Houphouët a discuté avec ses ennemis déclarés en Afrique qu’étaient Sékou Touré, Sankara, Rawlings, etc. Et notre houphouétiste local lui, oppose un mépris souverain à de simples syndicalistes, en dépit des risques qui planent sur le pays et sur l’avenir des enfants. Bédié aurait-il eu raison en déniant tout ancrage idéologique lié à Houphouët à Ouattara et ses suiveurs ?

Comments are closed.