Police Côte-d’Ivoire: 100 millions FCFA du Fonds de Prévoyance à une 1ère vague de retraités de 2018

Un peu plus de 100 millions de francs cfa vont être répartis à quatre et vingt (80) policiers à la retraite depuis l’an dernier, a-t-on appris d’une note officielle du Fonds de prévoyances de la police nationale (FPPN).

Il s’agit, en réalité, d’une première vague de bénéficiaires (sur un total de 230 retraités de 2018) au titre de l’Entraide de Fin de Carrière (EFC), un produit de la mutuelle des policiers.

Cette bonne nouvelle qui devrait réjouir les policiers à la retraite a été suivie au cours de la semaine dernière d’un tract les invitant à une manifestation. ((fppn.ci)

A l’effet de faire la lumière autour de cette situation, nous avons rencontré des acteurs concernés à savoir des fonctionnaires de police à la retraite et le responsable du FPPN.

De notre entretien avec des agents de la police à la retraite qui ont requis l’anonymat, il ressort que le message invitant à une « marche le 12 mars » est en vérité un tract parce qu’il ne fait pas cas de son auteur. Les agents interrogés ont fait savoir que des rencontres ont eu lieu récemment entre retraités et la direction de la mutuelle sur le paiement des épargnes.

En effet, en date du 12 Février 2019, le DG du FPPN a eu une séance de travail avec le collectif des retraités de la police élargi à certains de leurs pairs(77 personnes). Il avait été convenu que si le Gouvernement apportait son soutien au FPPN du fait de la prise en charge des policiers blessés en service commandé, il « paiera » tous les fins Contrats des retraités de 2014 à 2018 en plus de l’EFC des retraités de 2018 pour un montant global de un milliard quatre cent soixante dix sept millions de francs CFA (1.477.000.000 FCFA). Dans le cas contraire, c’est le plan d’apurement commandé par le conseil d’administration qui sera poursuivi. Ce plan indique un apurement de cinquante millions par mois (50.000.000 F).

L’Etat n’ayant donc pas dégagé les fonds attendus, la direction a opté pour la seconde solution. « Je n’ai rien reçu, le Fonds n’a rien reçu. L’Etat ne peut pas remettre 1,5 milliards F CFA à une institution sans traçabilité, ni preuve », a confié M. kadjané Jacques, contrairement à la rumeur.

Selon lui, l’objectif premier du FPPN reste le même, à savoir accompagner les agents de la police retraités, et après ceux en activité. « Depuis que je suis là, j’ai toujours payé l’EFC », soutient-il.

Le mardi 12 mars, 80 agents recevront leur fonds EFC d’un montant de 102 millions F CFA, une épargne pour tenir la période de soudure avant le rappel de la CGRAE.

Abidjan.net avec fppn.ci

Author: La Rédaction