Interruption des cours en Côte-d’Ivoire: Manifestations des élèves dans plusieurs localités

Les élèves du secondaire sont sortis massivement ce mardi dans plusieurs localités de Côte-d’Ivoire, pour dire le ras-le-bol face aux conflits qui opposent le gouvernement aux syndicats d’enseignants. Depuis plusieurs mois les cours ont perdu de leur régularité suite à des grèves successives du corps enseignant. L’année blanche se fait menaçante. Le gouvernement libéral, faisant fi du droit de grève, a suspendu les salaires des leaders syndicaux, mais aussi, ceux de milliers d’enseignants grévistes.

Des élèves interrompent les cours dans plusieurs localités

Jean-Marc BOUAZO

Deux semaines après la reprise des classes, des élèves, membres de la fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (Fesci), le plus grand syndicat, ont interrompu mardi à Yamoussoukro (centre) les cours, pour réclamer la libération de certains des leurs écroués, depuis le mouvement de grève observé dans le pays, a-t-on constaté.

Vers 10 heures (GMT et locale), un groupe d’élèves a délogé leurs camarades qui suivaient les cours ce matin, a constaté un journaliste de ALERTE INFO.

Plusieurs écoles primaires, secondaires publiques comme privées ont fermé, ainsi que des écoles du supérieures.

Les élèves du lycée « Mamie Adjoua » qui ont refusé d’abandonner les cours, a occasionné un affrontement avec les membres de la Fesci, sans toutefois faire de blessé.

A Daloa (ouest ivoirien), le même mouvement est observé, a-t-on appris

Des élèves qui manifestaient début mars avaient été arrêtés et détenus à la préfecture de police avant d’être déférés devant le parquet d’Abidjan Plateau.

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire