Risques d’année blanche en Côte-d’Ivoire: Marie-Josée Ta Lou appelle à l’éviter (son message poignant)

Les élèves et étudiants de Côte-d’Ivoire font face à un énième péril d’année blanche, après celles de la décennie [2000-2010] et celles du début de mandat d’Alassane Ouattara. La sprinteuse ivoirienne Marie-Josée Ta Lou n’a pas voulu rester muette face au désarroi qui frappe les élèves et étudiants ivoiriens et leurs familles, impuissants devant le bras de fer entre pouvoir et enseignants.

Le message de Ta Lou publié sur sa page facebook ce mardi 19 mars 2019

« L’année dernière ma nièce a passé le bac. Elle doit cette année reprendre la terminale, parce qu’une de ses feuilles de composition avait disparu, réclamation a été faite , mais sans suite (la feuille fu retrouvée un peu plus tard ).
Elle se voit reprendre la terminale et risque une année blanche, comme elle nos petits frères et nos petites sœurs … il y va de leur avenir, de l’avenir aussi du pays. Que l’État se penche vraiment sur ce cas délicat »

[Ta Lou Marie-Josée]

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire