Zadi Djédjé opposé aux partis de la plateforme de Bédié: «L’opposition ne se limite pas au Pdci»

En conférence de presse au baron de Yopougon mardi, Zadi Djédjé a fait connaître sa position et celle de sa nouvelle plateforme (Alliance des ivoiriens pour la démocratie) sur la réforme de la Commission électorale et la situation sociopolitique du pays rythmée par la grève à l’école.

Il s’est dit catégoriquement opposé à la revendication des 24 partis de l’opposition qui ont élaboré une proposition de réforme soumise au gouvernement ces derniers jours. Une sortie à l’allure d’un règlement de comptes au Pdci qui dit-il, a soutenu mordicus la réforme de 2014 alors que des opposants la critiquaient. « Nous, Alliance des ivoiriens pour la démocratie, voudrions dire à la plateforme des partis politiques réunis au siège du Pdci qu’elle ne parle pas au nom de l’ensemble des partis politiques de l’opposition ivoirienne sur la réforme de la Cei », a-t-il réfuté d’entrée. Puis Zadi Djédjé de charger par la suite : « Cette plateforme de quelques partis politiques regroupant certains aînés frustrés, réunie au siège du Pdci parle-t-elle au nom de Lider de Mamadou Coulibaly, de Eds du professeur Ouégnin, du Cpr de Major Doumbia, du Front Populaire Unis de Zadi Djédjé ? En Côte d’Ivoire, l’opposition est très élargie avec plusieurs partis politiques. Elle ne se limite pas qu’au Pdci et ses alliés du moment. (…) Quand nous entamions des discussions avec le pouvoir à l’époque sur la réforme en profondeur de la CEI, nous avions même suggéré qu’on enlève Youssouf Bakayoko de la tête de l’institution. Le Pdci a refusé. Aujourd’hui, c’est lui qui mène la barque. Or donc on pouvait réformer cette Cei en profondeur ou faire appel à candidature pour que la société civile la dirige ? »

Le conférencier a invité à plus de cohérence et de responsabilité dans le combat politique. Pour lui, tous ceux qui s’agitent aux côtés du Pdci, expriment bien plus une frustration, un désir de vengeance parce qu’ils n’ont plus droit au banquet qu’une réelle envie de réforme de la Cei.

« Nous, politiciens de la nouvelle génération, avons honte de ces aînés qui ne pensent qu’à leur ventre et non à la souffrance des Ivoiriens. Nous devons apprendre à faire la politique autrement ! L’école est gravement malade. Où sont ces partis politiques? Au lieu de poser des préalables sur la réforme de la Cei, les ivoiriens aimeraient les voir lutter pour que nos enfants partent à l’école ! », a-t-il martelé en guise de transition tout en condamnant l’attitude autiste du gouvernement face aux revendications des enseignants.

AS, correspondance particulière

Author: La Rédaction

1 commentaire sur “Zadi Djédjé opposé aux partis de la plateforme de Bédié: «L’opposition ne se limite pas au Pdci»

  1. >En Côte d’Ivoire, l’opposition est très élargie avec plusieurs partis politiques. Elle ne se limite pas qu’au Pdci et ses alliés du moment.

    Bien dit, et on est d’accord avec toi. Mais déjà, essaies avec ton parti (inclus bureau et militant), remplir une cabine téléphonique. Après, on en reparle. D’accord ?

Laisser un commentaire