En Afrique australe le cyclone Idai laisse plusieurs centaines de morts et un champ de ruines

(Nations Unies), 19 mars (Xinhua) — On compte plus de 200 personnes décédées et le bilan « devrait augmenter » à la suite du passage du cyclone Idai à travers le sud-est de l’Afrique, a annoncé mardi le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies (OCHA).

Au Mozambique, le décès d’au moins 200 personnes a été confirmé, « mais ce bilan devrait augmenter selon le gouvernement », a indiqué Farhan Haq, porte-parole adjoint du secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres, lors d’un point de presse régulier. La ville la plus durement touchée est Beira, avec une population de 500.000 habitants « qui ont souffert de dégâts considérables ».

Idai balayant ensuite le Malawi, les précipitations de cette tempête tropicale ont frappé le sud du pays qui avait déjà subi de fortes pluies, ont déclaré des agences météorologiques.

« Le cyclone Idai a touché plus de 922.900 personnes, selon le gouvernement (malawite), avec 56 décès et 577 blessés enregistrés », a ajouté l’OCHA. « Plus de 82.700 personnes seraient déplacées, tandis que les évaluations rapides des besoins se poursuivent dans les régions les plus frappées ».

Les inondations continuent de provoquer de lourdes destructions au Zimbabwe.

« Au moins 82 morts et plus de 200 blessés ont été signalés avec 217 personnes portées disparues » au Zimbabwe, a précisé M. Haq.

« Le district le plus touché de Chimanimani (est) reste inaccessible car de fortes pluies ont détruit les routes et les principaux ponts d’accès ont été emportés », a-t-il ajouté. « L’ONU et ses partenaires humanitaires soutiennent les efforts de secours dirigés par le gouvernement (de chaque pays respectif). »

(Xinhua/Shaun Jusa)

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire