(vidéo) Côte-d’Ivoire: Affi franchit le rubicon…et charge lourdement Laurent Gbagbo « qu’il arrête de mentir»

De retour de Paris, le Président du Front Populaire ivoirien (Fpi), Pascal Affi N’Guessan était face à la presse réunie à son domicile de la Riviera à Abidjan. Et il n’est pas allé du dos de la cuillère pour asséner ses vérités suite à ce qu’il a appelé le « complot de Paris ». Nous vous proposons quelques morceaux choisis de cette sortie musclée de l’ancien premier ministre contre son « patron ».

« Assoa Adou ne peut pas être un intermédiaire fiable entre Gbagbo et moi ».
« Assoa Adou ne peut pas être un intermédiaire fiable entre Gbagbo et moi », a déploré ce samedi 23 mars 2019, face à la presse. La raison, c’est que « nous sommes concurrents », explique le président Affi.

A cette conférence, Pascal Affi N’Guessan a affirmé que Laurent Gbagbo est le fondateur du Fpi, mais n’est pas l’actuel président.

«Gbagbo est le fondateur du FPI, mais pas le président»
Affi N’Guessan a affirmé de façon catégorique, au cours de cette conférence de presse que « Laurent Gbagbo n’est pas le président du Fpi, même s’il reste le fondateur. Être président est une chose et être fondateur en est une autre ».

Pour lui, « ce n’est pas parce que nous avons de la considération pour lui que nous allons dire des choses qui ne sont pas du tout vraies », a-t-il ajouté.

C’est Gbagbo qui a créé la rébellion au sein du parti(FPI) contre nous (Affi N’guesan )qui sommes les vrais démocrates.
« Le président Gbagbo est le chef de la dissidence au sein du FPI. IL n’est pas le président du FPI, ceux qui pensent que Gbagbo est le président du FPI qu’ils me disent si c’est à la Haye qu’ils l’ont voté. Le président Gbagbo est président fondateur du FPI mais il n’est pas le président du FPI. Bien vrai que Gbagbo soit aimé celà n’empêche que je sois déçu de son attitude parce qu’en réalité, il veut mon assassinat politique. Si le président Gbagbo veut reprendre le FPI, qu’il fasse preuve de sagesse et qu’il arrête de mentir et de faire croire au gens qu’il est le président du FPI. On ne devient pas président du FPI de cette façon ».

« Je peux de ma propre initiative décider de me retirer de la direction du parti au profit d’un autre cadre du Front populaire ivoirien y compris le président Laurent Gbagbo. Mais on ne peut pas me dire que Gbagbo est président du FPI et puis je vais accepter »

Avec diverses presses

Author: La Rédaction

9 commentaires sur “(vidéo) Côte-d’Ivoire: Affi franchit le rubicon…et charge lourdement Laurent Gbagbo « qu’il arrête de mentir»

  1. Si les morts pouvaient rire, on entendrait Aboudramane Sangaré depuis sa tombe. Il est nu, Affi, com-plè-te-ment à poil, l’animal ! C’était donc de la pure mauvaise foi, quand il disait ne pas reconnaître les actes d’huissier parce que c’était du faux, qu’il refusait les consignes parce qu’elles émanaient de tierces intermédiaires, pas fiables à son goût. Etc, etc, etc. En fait, l’homme misait sur un long emprisonnement du leader naturel pour confisquer le parti.

    Et ce « tchê mougouni » se sent les couilles « d’affronter frontalement » le leader historique du FPI !! Quelle audace !!! « Avant de mourir, le caïman boit une gorgée d’eau », ce que fait Affi. Maintenant que c’est clair pour ses suiveurs qui avaient encore un doute, « son » FPI sera complètement mort et enterré dans la semaine, parce que les Agnès Monnet et consort connaissent maintenant la vérité : Affi est une imposture et vous n’avez ni intérêt, ni aucune raison de le suivre dans le trou qu’il est en train de se creuser.

  2. Mais tu es déja mort politiquement.

    Moi (pour le paraphraser) on peut pas me dire à partir de cet instant que ceux qui suivent affi sont du fpi.

    Non, le Mr a créée son parti et il avance masqué avec logo et autorisation du fpi gracieusement offert par qui on sait.

  3. Tu es père fondateur…tu reviens d’un long voyage. Tu trouves tes enfants en palabres. Tu les calmes…tu les écoutes … tu tranches et tu les réconcilies. Telle se sera la démarche d’un père sage et intelligent.

    Malheureusement Koudou Gbagbo est un père bhété CANCRE sang chaud chaud qui vient se mettre lui aussi dans palabres-là !!!

    Krrrr krrrr krrrr…

    2020 … c’est géré…c’est bouclé !!!!
    tic tac … tic tac … tic tac … tic tac … tic tac …. téléchargement en cours du takokélé version 2020 !!!

    té ande

  4. Les CANCRES cochons baoulé et les pédés cinétiques des week-ends, lisez ceci :

    “Voici ce qu’ a dit Laurent Gbagbo lors du meeting qu’il a tenu le vendredi 28 août 2009 à Issia, au quartier Zogba : « Moi, avec le parcours que j`ai eu, vous me voyez encore me battre avec Affi N’Guessan pour dire oui je reste toujours président du FPI et puis on va se déchirer ? Non ! C’est fini ça »

    Krrrr krrrr krrrr…

    CANCRES (en majuscule svp)

    té ande

  5. Plus de détails pour les CANCRES cochons baoulés et chiens médor moncon….

    “Ce rassemblement a connu plusieurs temps forts dont les mots de bienvenue de Mme le maire Dedy Tapé Adèle et du porte-parole des populations, Bohoun Bouabré ; l’investiture des Baoulé de la diaspora et le mot du Président Gbagbo à l’endroit de la population. Durant son tour de parole, le chef de l`Etat a tenu à s`excuser à cause de sa voix rauque et cassée car selon lui, il souffre d`une grippe. Visiblement fatigué, mais entre des quintes de toux, des chants et de l`humour, il délivre son message.

    D’abord, il rend hommage aux deux frères ennemis Désiré Tagro et Bohoun Bouabré « Vous avez réalisé de grandes œuvres ensemble. Les gens ont toujours déformé ce qui se passe entre vous. Tagro et Bohoun se battent, s’insultent et s’entre-déchirent. Vous avez travaillé pour que la République soit débout. Quand on fait des choses grandioses, on ne les gâte pas « s’amusement » (NDLR : 2 fois). Moi, avec le parcours que j’ai eu, vous me voyez encore me battre avec Affi N’Guessan pour dire oui je reste toujours président du FPI et puis on va se déchirer ? Non, c’est fini ça. J’ai tenu à vous le dire publiquement pour que tout ça finisse. Saluez-vous, embrassez-vous, confondez vos détracteurs », a-t-il exhorté Bohoun et Tagro.
    Ensuite, s’adressant aux Baoulé, il va se dire heureux de cette initiative qui a vu la naissance de l’Ufao (Union fraternelle des Akan de l’ouest). « Chers parents Baoulé, je suis fier de vous, je vous encourage et j`accepte d`être le parrain de l`Ufao. Il y a des gens qui répandent leur venin dans les campements baoulés. Si Gbagbo est élu, on va brûler vos plantations, on va vous les arracher. C’est méchant. Laissez les Baoulé tranquille. Si désormais, on prend quelqu’un qui s’adonne à cette pratique, il sera arrêté, jugé et condamné pour atteinte à l’ordre public. Certains font porter les tee-shirts à l’effigie du FPI pour semer la terreur. Arrêtez toutes ces manigances », a menacé le père du boycott actif de 1995.

    Prenant l’exemple sur les Baoulé, il a invité les Bété d’Issia à se mettre au travail. « Cultivez du riz, du piment, de l’aubergine car tout cela est source de richesses. Pour mieux vous entendre avec les Baoulé, allez dans les campements pour épouser leurs filles. Vous verrez que l’unité va s’installer entre vous », a conseillé le Chef de l`Etat à ses parents Bété.”

    Merci d’avoir tout lu …

    Krrrr krrrr krrrr…

    CANCRES (en majuscule svp) ….

    té ande (“The End “ en bhété belge)

  6. @tilapia ….euh pardon TIPADIPA….( un village du nord d’après ….je n’ai pas dit nom de quelqu’un) ….

    Tu as trop de sons ….tu as trouvé discours là où ? Or donc ? Ou bien ….loool

    saabé ( té ande en belgo-poussiereux)

  7. Tchié…@mantape Ouedraogo

    Y a longtemps dêh !!!

    Tu étais où? Au Ouaga oubien au Bamako?

    Oui … j’ai tous les sons grâce à la soeur poussiéreuse Nady Bamba. Je connais même la couleur du djakôtô (caleçon en langue Attié) du christ polygame Koudou au restreint dans un quartier bruxellois…

    Krrrr krrrr krrrr…

    té ande (“The End” en bhété-belgo-flamand)

  8. @tipadipa sawadogo…..oups …tipadipa zadi ( ça sonne plus plateforme donc …ivoirien)

    J’étais dans notre village à nous tous …SINDOU en haute Côte d’Ivo….euh pardon au burkivoire ….toi moi le PRADO …j’en ai profité pour faire des travaux dans notre école coranique qui en avait bien besoin….
    Je suis aussi allé recruter des ivoiriens nouveaux pour les listings électoraux de 2020….et des coxers gnambros pour le cas où les tapettes d’en face s’essaieraient à la reprise de l’apartheid anti-nordiste théorisé par BEDIE et mis en place par KOUDOU le belge le mari de notre sœur balafrée Nady caïman…euh pardon Bamba qui nous demandait de faire nos CNI dans nos villages ….
    Tu imagines nous qui sommes venus au BOUAKE le 18 Septembre 2002 la veille de ce que tu sais là on allait aller faire ça à SINDOU ? Jam coco….
    On est calés comme pépé kalle et Kallet bially….mais j’ai là mainan…

    Saabé ( té ande en bhéto-belgo-beatle)

Comments are closed.