Côte-d’Ivoire: Plus de 100 policiers et gendarmes déployés, des barrages érigés, pour l’installation du conseil municipal du Plateau

Hamsatou ANABO

Plus de cent policiers et gendarmes ivoiriens ont été déployés samedi à la mairie du Plateau (Centre des affaires d’Abidjan) et dans ses environs, où était prévue l’installation du conseil municipal, a constaté une journaliste de Alerte info.

Vers 07H00 (GMT et locale), des policiers et gendarmes ont été déployés aux environs de la mairie pour l’installation du conseil municipal.

Près de 10 barrages ont été érigés dans le périmètre de la mairie par les forces de l’ordre qui filtraient les entrées des journalistes et invités.

Début janvier, le ministère de l’Intérieur avait mis en place des délégations spéciales présidées par les Préfets des départements concernés, à l’effet d’assurer la continuité du service public communal.

« Ces délégations spéciales, ainsi nommées, cesseront leurs activités dès l’installation des nouveaux conseils municipaux’’, avait indiqué le ministère.

Le nouveau maire du Plateau Jacques Ehouo était poursuivi « pour détournement de deniers publics ».

M. Ehouo était soupçonné d’avoir été l’un des acteurs d’un détournement de fonds (portant sur près de 6 milliards FCFA) organisé par la mairie du Plateau, alors dirigée par son oncle Noël Akossi-Bendjo qui avait été démis de ses fonctions en août par le gouvernement pour la même affaire.

Auditionné par la police économique, M. Ehouo avait finalement été inculpé et une information judiciaire avait ouverte contre lui.

Le bureau de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire avait demandé « la suspension des poursuites » contre le député du Plateau.

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire