Côte-d’Ivoire: Expulsé par le régime de Ouattara, Kemi Seba toujours en détention à Cotonou

7

Aéroport International FHB: Vol HF 520 à destination de Cotonou.

Kemi Seba dans l’avion en direction de l’aéroport de Cotonou Cadjehoun Airport.

Arrivée prévu à 21h50 GMT soit 22h 50 en heure locale.

[LE PRÉSIDENT OUATTARA ORDONNE L’EXPULSION DE KEMI SEBA VERS LE BENIN].
**Dernière information 27/03 à 7h30: APRÈS SON EXPULSION DE CÔTE D’IVOIRE ET SON ARRIVÉE À COTONOU, KEMI SEBA TOUJOURS DÉTENU DANS LES LOCAUX DE LA D.S.T BÉNINOISE.**
La nouvelle est tombée : Kemi SEBA vient d’être mis dans un avion en direction du BÉNIN aux alentours de 20h40 sur Air Côte d’Ivoire.

Le pouvoir en place refusant la tenue de la conférence prévue pour ce dimanche contre le néocolonialisme français.

Après interrogatoire, son proche collaborateur Hery DJEHUTY vient d’être relâché.

Le Bureau International.

«J’ignore pourquoi ils ne l’ont pas arrêté directement, alors qu’il se trouvait dans la maison d’où je sortais lorsque j’ai moi-même été interpellé. On m’a interrogé sur ma relation avec Kemi, sur l’objet de notre ONG, sur la manifestation prévue dimanche… Puis j’ai signé ma déposition et on m’a relâché », témoigne Hery Djehuty, coordinateur stratégique de l’ONG Urgences panafricaniste et bras-droit de Kemi Seba, interrogé de 15 heures à 20 heures par la police ivoirienne.

Author: La Rédaction

9 commentaires sur “Côte-d’Ivoire: Expulsé par le régime de Ouattara, Kemi Seba toujours en détention à Cotonou

  1. Ce pouvoir multiplie les erreurs à l’image de la junte Birmane, et donne à voir à l’extérieur son pire visage. Comment peut-on expulser un citoyen de la CEDEAO pour délit d’opinion ? Si Kemi Seba cherchait un tremplin, il l’a trouvé à Abidjan, comme les prochains jours le démontreront. S’il cherchait à mettre à nu la nature autoritaire et liberticide du régime, c’est aussi mission accomplie. En tout cas, séjour gagnant pour l’activiste à Abidjan : parce qu’en vérité, on ne traverse pas la sous-région pour venir prononcer une conférence au Baron Bar de Yopougon, sérieusement 🙂 🙂 🙂 !!! Le régime d’Abidjan s’est fait piéger en beauté !

  2. @Coigny ce que tu fais est démagogique . c’est à dire au nom de quelle liberté doit on laisser n’importe qui venir salir le pays? lui ce Kemi est il ivoirien ou béninois? on peut comprendre qu’un ivoirien combatte le CFA mais qu’un étranger vienne polluer l’atmosphère alors que tout le monde connait la position des autorités sur cette monnaie n’est ce pas de la provocation? ce Kemi si tu ne le sais a été expulser du Sénégal et rien n’est arrivé à ce pays. lui qui parle c’est avec quel monnaie il circulait ici en Abidjan? vous croyez que c’est comme on change une monnaie ? il faut que l’Afrique que le néocolonialisme selon Kemi et pourtant on dit de lui qu’il est FRANCO-BENINOIS.et pour être conforme avec son combat je crois qu’il doit rejeter sa nationalité française.

  3. @tomas
    >c’est à dire au nom de quelle liberté doit on laisser n’importe qui venir salir le pays?
    Si j’ai bien tout compris, il y a de fait un devoir de réserve imposé à quiconque foule le sol Ivoirien ? Sacrée nouvelle : à la conférence sur l’émergence en 2015 ou 2016 je crois, un éminent économiste marocain a exposé ici même sur l’illusion de l’émergence en 2020 de la Côte d’Ivoire, avec force arguments, démonstrations et déshabillage de la présidence ivoirienne. Non seulement il n’a eu aucun contradicteur, mais il est reparti tranquillement dans son Maroc natal.

    >lui ce Kemi est il ivoirien ou béninois?
    C’est de l’ivoirité selon que la question est posée par un sudiste ou un nordiste. La conscience nationale à géométrie variable dans toute sa splendeur…

    >alors que tout le monde connait la position des autorités sur cette monnaie n’est ce pas de la provocation?
    Mais si, c’est de la provoc’, et de la très bonne même. Et les autorités on foncé tête baissée dans le piège tendu. Si Ouattara voulait se discréditer à l’échelle internationale, c’est mission accomplie : autocrate, libertaire, sous-préfet du CFA et j’en passe. Et soit dit en passant, les autorités ne sont pas nos mandataires pour discuter de cette affaire. Comme au Royaume Uni, faites donc un référendum sur le maintien ou la sortie du CFA. Forts du résultat (s’il vous est favorable), vous pourrez occire, pendre ou ébouillanter tous les Kemi Seba & Co. Equitable, non ?

    >lui qui parle c’est avec quel monnaie il circulait ici en Abidjan?
    Quand les feuilles de manguiers seront monnaie officielle, les visiteurs de ce pays pourront en cueillir des pleins sacs pour circuler ici avec. Ça te va comme réponse ? 🙂

    >vous croyez que c’est comme on change une monnaie ?
    En tout cas, c’est pas ainsi qu’on impose une monnaie de dupe dont plus personne ne veut à part Ouattara et ceux (les ADOrateurs) qui ont délégué leur capacité de réflexion à son auguste et omnisciente personne.

    >Kemi et pourtant on dit de lui qu’il est FRANCO-BENINOIS
    Tu as choisi ton jour, ton lieu, ta nationalité et ton ethnie de naissance, toi ?

  4. >au nom de quelle liberté doit on laisser n’importe qui venir salir le pays
    Si tu rentres aux States, en France, au Royaume Uni et que tu y critiques leurs positions politique ou économique, tu auras dans les heures suivantes un contradicteur ou une déclaration officielle des autorités.
    Si tu te livres à cet exercice en Chine, en Birmanie, en Corée du Nord ou à Cuba, il n’est même pas sûr que tu ressortes de ces pays.
    Tu as bien analysé la différence entre ces différents groupes de pays ? Situes donc la Côte d’Ivoire par rapport à l’un ou l’autre de ces groupes de pays, puisque tu sembles tellement en phase avec la réaction des autorités de ton pays.

  5. Porter le débat sur le franc CFA ne pose pas le problème mais tenir des propos outranciers et outrageants à l’endroit d’un chef d’Etat en exercice dans son propre pays est inacceptable.Cela n’obeit à aucune règle de fraternité( Tout de même il serait bien pour ce jeune activiste errant d’être un peu diplomate dans sa démarche pour éviter de diluer ses idées dans la provocation d’ailleurs incapable et muet au Bénin sur la position réelle de son président TALON vis à vis du CFA).

    A chacun sa lorgnette!!!

  6. Kemi Porc aurait atterri à Kôkôti@Coigny-kro qu’il ne serait peut-être pas expulsé. Que vient chercher ce cochon puant de Kémi chez le “labrador” en chef Ouedraogo ???

    Les cocons CANCRES ( en majuscule svp) se ressemblent tous par leurs groins !!!!

    Krrrr krrrr krrrr….

    té ande

  7. Krrrr krrrrr krrrrr….

    lol @quoi …

    “Aucune vengeance “ comme si Blé la machette pouvait encore se venger…lui qui a pris ses jambes à son cou en abandonnant son maître dans son trou à rats pour rejoindre le Ghana. On sait…on ne sort pas d’une prison de gangsters internationaux comme si on sortait d’un dîner gala…mais il fait faire l’effort de s’adapter à sa nouvelle vie…prenez exemple sur Simone 2.0 pour devenir Blé 2.0 … ça va aller !!!

    Pays-là c’est comment commeennnnnnt …. devant c’est maïs…. !!!

    Krrrr krrrr krrrr….

    té ande

  8. @TIPADIPA vous allez me teuuuuu!
    Bon il paraît qu’ils sont rentrés en Cote D’Ivoire avec assez de Cédi leur monnaie de souveraineté et de libération après leur exile tant exalté.
    J’attends de voir si le « diallo,le zamalaman,ou la femme gouro » du quartier pourra leur vendre un bon pain chaud,le garba et ou un régime de banane pour leur survie à yop.Ce qui est sur moi dans mon Gbaka c’est CFA ou rien et puis ça ne va pas quelque part.
    Un mi-cancre restera un cancre quelque soit le sujet….Sauwasse
    A chacun sa lorgnette !!!

Comments are closed.