L’expulsion de Kemi Séba de la Côte d’Ivoire est « une mesure de prévention », affirme le gouvernement

Edwige FIENDE

L’expulsion mardi de l’activiste Kemi Séba de la Côte d’Ivoire est « une mesure de prévention », en raison des « risques potentiels de troubles » liés une activité qu’il comptait organiser à Abidjan, a indiqué le porte-parole du gouvernement Sidi Touré, après un conseil des ministres mercredi.

« Il nous avait été rapporté des risques potentiels de troubles par rapport à une manifestation qu’il comptait organiser à Abidjan, c’est pour cela qu’on lui a demandé de retourner chez lui pour éviter des troubles. C’est juste une mesure de prévention », a expliqué M.Sidi.

Arrivé samedi à Abidjan, Kemi Séba a été expulsé mardi soir de la Côte d’Ivoire.

Quelques heures plutôt, le franco-béninois s’était présenté à la police à Abidjan après l’interpellation des membres de son staff.

Il devait animer dimanche une conférence « contre le néocolonialisme » dimanche à Abidjan.

A Abidjan, Kemi Séba avait eu une rencontre avec la société civile. Il a aussi été reçu par la star du reggae Alpha Blondy.
Arrivé à « minuit » à Cotonou, l’activiste a été interpellé par la police béninoise. Il est était toujours détenu vers 12H00 (heure locale) par la Direction du renseignement des territoires.

Il avait été expulsé en 2017 du Sénégal, en 2018 de Conakry et interdit d’entrer au Togo.

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Author: La Rédaction