Autonomisation des femmes et Dividende démographique: Mariatou Koné présente les progrès réalisés par la Côte d’Ivoire

Les travaux de la 4 eme réunion du Comité Régional de Pilotage du projet Swedd (CRP) ont été ouverts ce vendredi 29 Mars 2019 au Sofitel Hôtel Ivoire d’Abidjan par le Vice-Président de la république de Côte d’Ivoire, SEM Daniel Kablan Duncan.

Cette réunion qui réunit tous les acteurs du projet notamment les membres du CRP ,les Ministres issus des pays membres du projet SWEDD , les partenaires techniques et financiers en l’occurrence la banque mondiale et le Fonds des Nations Unies pour la Population(FNUAP) qui accompagnent ledit projet.

Il est question au cours de cette réunion, de faire le bilan de ce projet pour l’année 2018 et envisager les perspectives jusqu’ en 2023.

Le Vice-Président a salué la tenue de cet important évènement en Côte d’Ivoire et rappelé qu’il fait suite au forum qui a eu lieu à Abidjan ,en décembre 2018 dans le cadre dudit projet.
Il a également rappelé les actions de grande envergure réalisées par le Gouvernement dans le cadre du projet SWEDD , le dividende démographique et la lutte contre la pauvreté.
A cet effet le Programme social du Gouvernement 2019-2020 est doté d’un budget de 727,5 milliards de francs CFA.

Intervenant en qualité de Ministre en charge du projet SWEDD en Côte d’Ivoire , le Professeur Mariatou Koné, tout en félicitant le gouvernement et le Premier Ministre Amadou Gon Coulibaly pour les actions réalisées , a tenu à rendre un hommage au Président de la république SEM Alassane Ouattara pour sa grande vision et pour avoir placé la question de l’autonomisation des femmes ,des jeunes filles et celle du dividende démographique au cœur des priorités de l’action gouvernementale.

Au niveau national, malgré les difficultés rencontrées au démarrage du projet, la Cote d’Ivoire a réalisé à ce jour des progrès significatifs qui démontrent clairement l’engagement des autorités ivoiriennes à relever le défi de l’autonomisation des femmes et des jeunes filles.
Plus de 50 milles jeunes filles identifiées pour bénéficier d’actions d’autonomisation en terme de scolarisation, 718 mentors féminins formés pour l’encadrement des filles en milieu communautaires, 2270 filles scolarisées de la 6ème à la 3ème, bénéficiant d’un repas chaud à midi avec pour conséquence l’amélioration significative de leurs résultats scolaires. Parmi elles, 82 % ont amélioré leurs performance et 85% ont une moyenne supérieure à 10.

Outre ces actions spécifiques s’inscrivant dans le cadre du projet SWEDD , de nombreuses actions sont à relever en matières d’autonomisation. Il s’agit de l’existence de fonds pour le financement d’activités génératrices au profit des femmes tel que le fonds d’appui aux femmes de Côte d’Ivoire (FAFCI) , l’appui en matière de transformation agricole, le développement de chaines de valeurs agricoles , des actions en matières d’éducation, de santé sans oublier les avant projets de loi sur le mariage et la représentativité des femmes dans les assemblées élues et bien d’autres.

Principal partenaire financier du SWEDD, la Banque Mondiale par la voix de Michel Welmond représentant le directeur des opérations Pierre Laporte, a salué le travail remarquable réalisé dans le cadre du projet SWEDD en Côte d’Ivoire et dans les autres pays membres.
Poursuivant, il a indiqué que la banque continuera d’apporter son appui à ce projet.

Le Directeur Afrique de l’ouest et du centre du FNUAP ,Mabingue Gom a, au cours de son intervention, félicité la Ministre Mariatou Koné pour son engagement et son dynamisme dans le cadre de la relance du projet SWEDD en Côte d’Ivoire. Il a également souligné l’engagement de son institution à œuvrer davantage aux cotés des États et du CRP pour l’atteinte des objectifs.

Le projet ‘‘Autonomisation des Femmes et de Dividende Démographique au Sahel’’ (SWEDD) est une initiative régionale impliquant six pays de l’Afrique de l’Ouest et du Centre confrontés à des défis sociodémographiques identiques, dont le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Mali, la Mauritanie, le Niger le Tchad et le Benin . Il vise à renforcer le niveau d’autonomisation des femmes et des adolescentes en vue d’accélérer la transition démographique dans la région.
Financé par la Banque Mondiale, il est mis en œuvre par les pays avec l’appui technique du Fonds des Nations Unies pour la Population et l’Organisation Ouest-Africaine de la Santé (OOAS).

Le Projet SWEDD qui est une réponse concertée à l’appel des Chefs d’États pour l’autonomisation des femmes et des jeunes filles dans la région du Sahel, a fait des progrès remarquables depuis son lancement en 2015.

Porteur de grands espoirs pour la réduction de la vulnérabilité des adolescentes et jeunes femmes et des inégalités de genre, le Projet SWEDD pose les piliers de la capture du Dividende Démographique au Sahel. L’engagement des Premières dames en faveur de l’autonomisation des femmes et des filles a contribué à la réalisation des résultats du SWEDD.

Une Campagne régionale de Communication pour le changement social et de comportement réussie avec le soutien des Premières Dames a permis de toucher 284 millions de personnes à travers les chaînes de télévision et les radios partenaires et plus de 340 millions de personnes touchées sur internet.

Dans sa mise en œuvre, le projet SWEDD a mis en place 3 420 espaces sûrs au profit de 102.600 adolescentes. Aussi, le projet SWEDD a-t-il appuyé l’autonomisation économique de 99.704 filles. Et 106 263 filles bénéficient de programme d’appui et de maintien à l’école.

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire