Kemi Seba « poursuivi par les autorités de Côte-d’Ivoire pour atteinte à la sureté de l’État »

Côte-d’Ivoire: Kemi Seba poursuivi par les autorités ivoiriennes pour atteinte à la sureté de l’état sur demande d’Alassane Dramane Ouattara]

Pour avoir osé et tenté d’organiser à Abidjan une manifestation PACIFIQUE contre le néocolonialisme Français en Côte d’Ivoire, décrit dans un billet journalistique Alassane DRAMANE OUATARRA comme un vassal du néocolonialisme Français en Afrique (voir les propos susvisés ici https://www.google.fr/amp/s/beninwebtv.com/amp/2019/02/kemi-seba-contredit-ouattara-et-lui-donne-des-lecons-deconomie-sur-le-fcfa// ) , une procédure pénale est intentée par les autorités ivoiriennes contre Kemi Seba pour les motifs FALLACIEUX suivants :

-ATTEINTE À LA SURETÉ DE L’ETAT
-INCITATION À LA RÉVOLTE
-OUTRAGE AU PRESIDENT DE LA RÉPUBLIQUE DE CÔTE D’IVOIRE.

Une enquête préliminaire est actuellement menée par la police OUATARRISTE.

Dans ce cadre, la police convoque et auditionne toute personne ayant été de près ou de loin en contact avec Kemi Seba durant son séjour ivoirien . Le but numéro 1 étant de faire condamner Kemi Seba à 20 ANS DE PRISON et par ce biais faire taire le mouvement anticolonialiste de masse qu’il dirige en Afrique francophone. Le but numéro 2 étant de trouver les « complices » qui l’auraient aidé à venir en Côte d’Ivoire, les effrayer afin de dissuader toute résistance. Des journalistes, des militants et des indépendants ont été cette semaine convoqués à cet effet.

Le bureau international d’Urgences Panafricanistes annonce que NUL NE POURRA INTIMIDER KEMI SEBA, NI LES CENTAINES DE MILLIERS DE CEUX PARMI SES MILITANTS QUI TRAVAILLENT À SES COTÉS.

Nous n’avons peur de rien.
Le combat s’accentue.

BUREAU INTERNATIONAL D’URGENCES PANAFRICANISTES / STAFF DE KEMI SEBA

Author: La Rédaction

1 commentaire sur “Kemi Seba « poursuivi par les autorités de Côte-d’Ivoire pour atteinte à la sureté de l’État »

  1. Très mauvaise passe. Il faudra attendre de voir ce que ces trois accusations portent en elles, toute aussi fallacieuses les unes que les autres. Déjà l’expulsion d’un citoyen de la CEDEAO à l’intéreur même de cette zone c’est priver le citoyen de son droit le plus élémentaire. Ensuite dire qu’un président est un vassal du néocolonialisme Français C’EST UNE OPINION couverte par la liberté de s’expimer et non une offence ou une insulte quelconque. Ensuite il faudra argumenter et montrer comment une conférence sur le néocolonialisme est une incitation à la révolte. Et quelle révolte contre qui? Et dans quelle mesure y’a t-il une atteinte à la surêté de l’état? Est-ce que Kemi Seba venait attaquer la côte d’ivoire avec une armée ou faire même un coup d’état? C’est quoi même atteinte à la surêté de l’état?

Comments are closed.