La petite Université de Man en Côte-d’Ivoire se veut «polytechnique»

A peine a-t-elle atteint ses trois années d’existence, que l’université de Man veut relever tous les défis.

Son président, le Professeure Coulibaly Lassina a au cours de la conférence de presse qu’il a animée mercredi 3 avril, dressé le bilan du 1er semestre de l’année académique 2018-2019, qu’il juge très satisfaisant.

«(…) Pour atteindre l’objectif du respect du calendrier académique, il nous faut organiser nos collaborateurs et leur fixer des objectifs précis… Ce cadre d’échanges permanent avec tous les acteurs de l’Université de Man, dans un contexte de défis important relatif à la construction des infrastructures, des équipements des diverses salles et le social des étudiants permet d’optimiser nos ressources, de responsabiliser les uns et les autres et de dégager les meilleures stratégies. Comme par exemple le tutorat des étudiants et des personnels enseignants, la stratégie d’optimisation de la présence du personnel sur le site universitaire avec l’installation de pointeuse biométrique dans les environnements de travaux. L’appui constant de la tutelle et l’investissement fort appréciable de diverses personnalités fond que notre institution est en phase de respecter le calendrier académique encore cette année », se réjouit le Pr Coulibaly Lassina, président de l’Université de Man.


Relativement à l’année académique 2018-2019, celle-ci a été planifiée comme suite : elle a effectivement démarré à l’Université de Man le 26 octobre pour les cycles universitaire et le 15 octobre pour les écoles d’ingénieurs. L’effectif attendus pour les inscriptions étaient de 1300 étudiants. Cependant après les réorientations et les inscriptions définitives pour les examens, la scolarité de l’Université a inscrit au total 1010 étudiants au titre de l’année 2017-2018. Depuis sa création, l’Université de Man a procédé à deux sessions de recrutement de professeurs chercheur, 28 en 2016 et 19 en 2018. À cela s’ajoute 46 vacataires, soit un taux brut permanent d’un professeur pour 19 étudiants. Au titre des actions sociales en faveur des étudiants, deux cars sont mis à leur disposition pour leur transport, une centaine d’étudiants sont logés au centre d’hébergement diocésain de Zèlé, l’infirmerie est fonctionnelle et le restaurant universitaire ouvert depuis deux semaines, sert la nourriture aux étudiants à 200 francs cfa le repas. En plus du second amphithéâtre de l’Université, du second bâtiment des TD et l’équipement de TP, il est annoncé le début de la construction très prochaine des écoles de l’Université de Man.

Ce sont là, les perspectives pour l’année académique 2018-2019 pour cette jeune Université qui se veut polytechnique.

Doumbia Balla Moïse

Photos DBM/ le pr Coulibaly Lassina, pdt de l’Université de Man

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires