Levée de la limite d’âge pour la présidentielle en Côte-d’Ivoire: Ouattara n’a pas dit la vérité à Mo Ibrahim

Alassane Ouattara et le mensonge pathologique ! Devant Mo Ibrahim, il affirme : « A cause de Marcoussis et des arrangements, nous n’avons pas mis de limite d’âge dans notre Constitution, parce que c’était 75 ans avant ». Et pourtant, Marcoussis n’a pas modifié la Constitution et a cessé d’avoir cours après l’élection de 2010.

C’est LUI et son Cissé Bacongo qui ont décidé de faire sauter le verrou de l’âge en rédigeant la Constitution de 2016. Cissé Bacongo a justifié ce retour en arrière en ces termes : « Alors, pourquoi est-ce que la limitation de l’âge plafond constituerait un problème ? Cette limitation n’existait pas dans notre constitution. Elle existe dans très peu de constitutions. Cette limitation à une histoire. N’oublions pas notre passé.

C’est simplement parce qu’à la faveur des travaux de la CCCE (Commission consultative constitutionnelle et électorale) , dans la sous-commission constitution en 2000, des membres de cette sous-commission avaient subjectivé en quelque sorte le débat en considérant que le Président Houphouët s’était éternisé au pouvoir et dit que c’est parce que la constitution le permettait. Mais ce qu’ils ont oublié, et que nous n’avons eu cesse de leur rappeler c’est que le Président Houphouët à son âge était plus lucide que des jeunes de 25, 30 ans. » Or Ouattara se dit l’héritier d’Houphouët. Donc comprenez.

Tambou Tchagain

Author: La Rédaction