Le coup de pouce de Ouattara à Bédié en Côte-d’Ivoire

Les organes du Parti unifié RHDP sont en train de se mettre en place. Et Bédié doit bien se frotter les mains car Ouattara « fait son palabre », comme on le dit prosaïquement, pour signifier qu’il lui tire une épine du pied.

Au sein de l’ancien parti unique, deux mouvements (non reconnus) sont en dissidence ouverte: le PDCI-Renaissance de Daniel Kablan Duncan et « Sur les traces de Félix Houphouët-Boigny » de Kobenan Kouassi Adjoumani.

Le 7 avril 2019, le président du RHDP a publié la liste des 112 membres du Conseil politique du conglomérat de partis politiques, qui traduit une saignée au PDCI-RDA, avec nombre de ses dissidents.

Mais en visant la loi n°93-668 du 9 août 1993 relative aux partis et groupements politiques, Ouattara, à son insu (!?), met les frondeurs du PDCI-RDA, sous le coup de sanctions disciplinaires, devant leurs responsabilités.

S’ils sont libres, au regard de l’article 1 de la loi sus-citée, de concourir à la réalisation du programme du RHDP, ils ne peuvent plus continuer à utiliser le nom, le pagne et le logo du PDCI-RDA dans leurs activités, sans être accusés d’usurpation et|ou poursuivis pour faux et usage de faux; le PDCI s’étant librement retiré de la coalition au pouvoir pour faire désormais cavalier seul.

Ferro Bally

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire