Déchets toxiques: Des victimes en colère devant le siège du rdr, Cocody rue Lepic

Pour rappel, par courrier en date du 07 MARS 2019 adressé au Préfet d’Abidjan, nous avons projeté des sit-in et marche pacifiques dans la période du 09 au 11 Avril 2019 devant le siège du RDR sis à la rue LEPIC à Cocody, le palais de justice du Plateau et le siège de la SGBCI sis également au plateau pour respectivement exiger la démission de Monsieur Adama BICTOGO de toutes les instances du RDR et du RHDP pour sa collusion manifeste dans le détournement des fonds alloués à notre indemnisation, l’ arrestation immédiate de GOHOUROU Claude François, Président de la CNDVT-CI, KONE Cheick Oumar, AWA N’ diaye épouse M’ BAYE et DIGBEU Léocadie condamnés à 20 ans de prison ferme pour détournement de la somme de 4,658 milliards de F CFA destinés à l’ indemnisation des victimes des déchets toxiques, membres de notre association et le reversement par la SGBCI au RENADVIDET-CI du solde résiduel de notre indemnisation d’ un montant de 4 milliards 294 millions 507 mille 321 F CFA.

Comme prévu, les victimes des déchets toxiques, membres du RENADVIDET-CI étaient ce matin du Mardi 09 Avril au siège su du RDR autour de 10H et ont bruyamment manifesté en scandant « GOHOUROU VOLEUR, BICTOGO VOLEUR, ADO AU SECOURS ». Après des échauffourées provoquées par certains militants du RDR devant ledit siège, elles ont été reçues par le Directeur de Cabinet de Madame KANDIA Camara, Secrétaire Générale du RDR.
Au cours de cet entretien, elles ont manifesté leur mécontentement audit Directeur de Cabinet et se sont retirées de façon responsable.
Par ailleurs, le sit-in pacifique prévu devant le palais de justice du Plateau a été suspendu en raison de l’évolution judiciaire de cette affaire et ce, en attendant l’assemblée générale de notre association prévue le samedi 27 Avril 2019 à 14H au siège de notre structure sise à Adjamé 220 Logements, laquelle planchera sur la question de sa levée définitive.

Pour terminer, les victimes voudraient respectueusement appeler l’ attention du Président de la République sur les différentes opérations initiées par GOHOUROU Claude à l’ endroit de certaines populations en leur extorquant de façon récurrente de l’ argent sur le fondement d’ une prétendue indemnisation comme c’ est le cas de celle qu’ il est en train d’ entreprendre actuellement dans certaines communes d’ Abidjan notamment le Centre Polyvalent de Vridi Cité, l’ école EPP Lagune de KOUMASSI…

Les victimes rappellent au Président de la République que GOHOUROU Claude est sous le coup d’une condamnation pénale à 20 ans de prison ferme pour abus de confiance et blanchiment de capitaux portant sur la somme de 4,658 milliards de F CFA destinés à leur indemnisation. Mais, contre toute attente, il est toujours en liberté et continue d’accroitre le nombre de ses victimes.

Charles KOFFI
PRESIDENT DU RENADVIDET-CI

Author: La Rédaction