Une sénatrice souhaite que « personne ne mette la pression » à Ouattara pour un 3e mandat

Hamsatou ANABO

Mah Sogona Bamba, sénatrice nommée le 3 avril, a souhaité, jeudi à Yamoussoukro (capitale politique ivoirienne), que « personne ne mette la pression » au président Alassane Ouattara pour briguer un troisième mandat, lors d’un entretien accordé à Alerte Info, à l’issue de la rentrée solennelle du sénat.

« Je souhaiterai qu’on ne lui mette aucune pression, je ne veux pas qu’on lui force la main », a indiqué Mme Bamba, selon qui « on doit laisser le président faire son choix ».

Elle a aussi précisé que « tout dépend du président (car) cette question (de briguer un troisième mandat) relève vraiment de (sa) pure volonté ».

Fin janvier, lors du premier congrès ordinaire du Rassemblement des houphouëtistes pour démocratie et la paix (RHDP unifié, parti présidentiel), le chef de l’Etat avait annoncé qu’il donnera sa réponse sur sa probable candidature pour un troisième mandat, « l’année prochaine ».

La sénatrice a aussi ajouté que l’histoire du troisième mandat du président « ne concerne que lui », ajoutant qu’elle peut avoir « des souhaits », mais « personne ne doit lui mettre la pression », a-t-elle insisté.

Depuis l’adoption de la Constitution la possibilité d’un troisième mandat d’Alassane Ouattara, qui entretient par ailleurs le flou à chacune de ses interventions sur le sujet, fait débat et est diversement interprétée.

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Author: La Rédaction

2 commentaires sur “Une sénatrice souhaite que « personne ne mette la pression » à Ouattara pour un 3e mandat

  1. La zélote fraîchement nommée au Sénat joue son rôle, en envoyant le message subliminal que Ouattara ne veut pas, mais qu’on fait pression sur lui pour qu’il reste. Pour notre part, depuis le pamphlet de Bacongo sur la nécessité des troisièmes mandats (2014), puis son intégration en tant que « expert » dans la commission chargée de rédiger sous dictée la kongstitution, nous savions que Ouattara rêvait d’une présidence à vie. Arrêtez donc de nous mener en bateau, on voit le dos du nageur depuis très longtemps.

Laisser un commentaire