Les autorités veulent étendre la vidéo-surveillance aux villes de l’intérieur de la Côte-d’Ivoire

Le projet de la vidéo-surveillance des grandes agglomérations de l’intérieur à l’aide des technologies de l’information et de la communication a été au centre des échanges entre le ministre ivoirien de l’Intérieur et de la Sécurité, Sidiki Diakité, et le président du conseil de surveillance de l’équipementier de télécommunications, Huawei Technologies, à Abidjan.

Selon une note d’information du service de communication du ministère parvenue à l’AIP, le ministre Sidiki Diakité, satisfait de la contribution de la société chinoise dans le projet de sécurisation du district autonome d’Abidjan, a exprimé à son hôte, le souhait du gouvernement ivoirien de l’élargir aux villes de l’intérieur.

Débuté en 2017, le projet de vidéo-surveillance entre dans le cadre de la mise en place d’une plate-forme sécuritaire qui fait appel aux nouvelles technologies, pour réduire le taux de criminalité à travers notamment la mise en place d’un système de surveillance des infrastructures et d’un système de régulation et de contrôle de la circulation routière.

Le président Li Jie a marqué son engagement à aller plus loin avec la Côte d’Ivoire dans la réalisation de la phase II de ce projet qui se décline, selon le plan d’actions prioritaires 2017-2020 du ministère de l’Intérieur et de la Sécurité, en l’équipement, au renforcement des infrastructures et au renforcement de capacité d’appropriation des fonctionnaires dudit ministère.

(AIP)

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire