Plages de Jacquville en Côte-d’Ivoire: Des autorisations nécessaires pendant la fête de paques

Mardi, le maire de Jacqueville Beugré Joachim était face aux commandements locaux des forces de sécurité et quelques conseillers municipaux. A l’ordre du jour, la sécurisation de la ville et ses environs au cours du long week-end pascal. Le maire et ses hôtes ont convenu de mesures exceptionnelles afin d’assurer la sécurité de tous ceux qui convergeront vers les plages de la commune.

Après des propositions concrètes suivies de débat, d’importantes mesures ont été arrêtées d’un commun accord. A savoir que pour les trois jours, samedi, dimanche jour de pâque et le lundi de pâque, un barrage des forces de sécurité composées de la gendarmerie et de la marine nationale sera installé à l’entrée du pont de Jacqueville afin de filtrer les entrées.
Des contrôles y seront effectués avec des fouilles de tous les convois de plagistes, excepté les véhicules personnels dont les contrôles dépendront des réflexes des agents de sécurité. L’accès à la ville pendant ces trois jours sera soumis à autorisation préalable des autorités municipales. Selon le maire Beugré, en ce qui concerne ladite autorisation, les dispositions restent les mêmes suivant une décision du conseil municipal. L’autorisation coûtera 3.000 FCFA et une taxe de 200 FCFA par tête dans un convoi.

Un espace est déjà aménagé dans la ville pour accueillir tous les convois de plagistes, espace à partir duquel ceux-ci pourront converger à pieds ou en taxi-moto vers les plages. Les transporteurs habituels de la ville, agréés par la mairie, devraient être soumis à cette disposition exceptionnelle pendant ces trois jours.

« L’objectif que nous voulons à travers cette opération, c’est de parvenir à un bilan de zéro noyade, zéro accident et zéro mort. Nous voulons éviter les rapports macabres que nous fait souvent la gendarmerie. Les fêtes de pâque drainent du monde à Jacqueville. Il faut canaliser et sécuriser tout ce monde », a communiqué le maire Beugré au cours de cette réunion.

Les mesures logistiques, techniques et financières ont été arrêtées séance tenante. Selon le maire, ces mesures sont prises sur instruction du ministère de l’Intérieur qui a associé les premiers magistrats des communes balnéaires au plan de sécurisation des fêtes.

SD à Abidjan
sdebailly@yahoo.fr

Votre commentaire facebook ici

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire