Recensement producteurs café-cacao en Côte d’Ivoire: Un syndicat invite le conseil à confier l’opération à un « opérateur

Jean-Marc BOUAZO

Le Syndicat national agricole pour le progrès en Côte d’Ivoire (Synap-CI), une fédération du secteur café-cacao, a invité mardi le conseil de la filière, à confier le projet de recensement des producteurs, à un « opérateur neutre », estimant qu’il n’a pas la « compétence » pour le faire, dans une note.

Le Synap-CI « invite le Conseil café-cacao à confier l’opération de recensement des producteurs à un opérateur neutre et ayant les compétences requises », indique la note signée de son président Moussa Koné.

Lundi, le Conseil café-cacao avait lancé officiellement le recensement des producteurs de café et cacao et de leurs vergers dans 13 régions, pour un montant de près de six milliards de francs CFA.

Selon le directeur général du conseil, Brahima Koné, plusieurs recensements des producteurs de café-cacao effectués par des opérateurs privés, se sont achevés par des échecs, alors que le gouvernement avait déboursé plus de 12 milliards de francs CFA pour chaque dénombrement.

Le Synap-Ci a par ailleurs dénoncé « l’attitude cavalière » de la direction générale du Conseil Café cacao.

Pour le syndicat agricole, ce recensement dont s’est chargé le conseil café-cacao est « une nouvelle forme de détournement des revenus des producteurs », invitant le conseil à confier le recensement à un « opérateur neutre ».

« Si (…) l’opération de recensement vise la traçabilité, il faut l’étendre à tous les producteurs, sans exception, afin de pouvoir en tirer toutes les leçons qui s’imposent », a souhaite M. Koné, dans le communiqué.

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Author: La Rédaction