L’Évêque de Yopougon, Lezoutié, suspend maman Pauline et sa communauté  »Maria rosa mystica »

La communauté catholique «Maria Rosa Mystica» dirigée par  »Maman Pauline » a été suspendue par l’Evêque du diocèse de Yopougon, Monseigneur Salomon Lezoutié.

C’était à l’issue de la messe chrismale célébrée ce jeudi 18 avril 2019, à la Cathédrale Saint André de Yopougon, rapporte l’AIP.

Mgr Lezoutié a indiqué avoir mandaté le Curé de la paroisse Sainte Thérèse d’Avila pour qu’il demande à cette communauté de suspendre ses activités. « J’ai ordonné au Curé de la paroisse de demander à cette communauté nouvelle de suspendre ses activités puisqu’on ne peut pas faire comme si de rien était. J’ai demandé qu’elle arrête ses rencontres habituelles les mercredis et vendredis », a-t-il réagi.

Cette décision de l’évêque fait sûrement suite au témoignage d’une jeune dame à l’émission télé C’midi sur la première chaîne (Rt1) le 11 avril dernier. Celle-ci avait déclaré être une sorcière délivrée par  »Maman Pauline » qu’elle a qualifiée de « Dieu ».

Marie-Ange AKPA
Fratmat.info

A Yopougon, Mgr Lezoutié suspend la communauté de « Maman Pauline »

Africa.la-croix.com

A la messe chrismale qu’il a présidée, jeudi 18 avril, Mgr Jean Salomon Lezoutié a annoncé la suspension de la communauté catholique Maria Rosa Mystica, dirigée par « Maman Pauline », au centre d’une polémique suscitée par les propos d’une de ces disciples. A la télévision publique.
Mgr Jean Salomon Lezoutié, l’évêque de Yopougon, a réagi, jeudi 18 avril face à la polémique suscitée par l’affaire « Maman Pauline », la bergère de la communauté Maria Rosa Mystica, une communauté nouvelle controversée qui exerce ses activités dans son diocèse. « J’ai demandé au curé de dire à cette communauté nouvelle de suspendre ses activités puisqu’on ne peut pas faire comme si de rien n’était, a annoncé Mgr Jean Salomon. J’ai demandé qu’ils arrêtent d’avoir leurs rencontres habituelles les mercredis et les vendredis. »
L’ordinaire de Yopougon a pris cette décision en attendant le rapport écrit des investigations menées par le curé de la paroisse Sainte Thérèse d’Avila de la Maca à laquelle est rattachée cette communauté nouvelle, et de la décision du conseil presbytérale du diocèse. « A Rome, on m’a déjà interrogé sur le cas « Maman Pauline » à la congrégation pour la liturgie et les chants sacrés quand nous étions en visite ad limina, a-t-il encore révélé. Nous sommes obligés cette fois-ci, de traiter assez sérieusement cette question, car ils sont informés de ce qui vient de se passer et ils attendent notre réaction.»
Polémique
A lire : [Vu sur le net] : Polémique autour des propos d’une « disciple » de la bergère catholique « Maman Pauline »
Depuis l’après-midi du jeudi 11 avril, sur les réseaux sociaux ivoiriens, l’on a beaucoup parlé, sur les réseaux sociaux ivoiriens, de « Maman Pauline » et de son disciple Adjoua qui la prend pour Dieu.
L’histoire s’est déroulée pendant la diffusion en direct de l’émission C’midi de la RTI1, la première chaîne de télévision ivoirienne. Invitée, une certaine Adjoua livre son témoignage de conversion. Se disant « ancienne sorcière», elle prétend avoir « tué » des dizaines de personnes avant sa conversion. Elle dit même avoir participé à la crise post-électorale 2010-2011 en envoûtant les protagonistes pour les pousser à s’entre-tuer. Elle ajoute avoir été « délivrée » par « Maman Pauline », la responsable de la communauté Maria Rosa Mystica.
Pour elle Adjoua, Maman Pauline est Dieu et elle aurait sauvé la Côte d’Ivoire par sa lumière. Recadrée par l’animatrice de l’émission, Caroline Da Sylva, elle quitte le plateau de la RTI1, furieuse.
Entre railleries et indignation, les internautes, notamment ceux du groupe Observatoire démocratique de Côte d’Ivoire (ODCI) – qui compte près de 300 000 abonnés – se sont saisis de l’histoire. De leur côté, de nombreux catholiques, prêtres et laïcs ont exprimé leur incompréhension.
Qui est Maman Pauline ?
La bergère Pauline – reconnaissable par ses longues robes souvent blanches et sa couronne – est la responsable de la communauté catholique « Maria Rosa Mystica » dans la commune de Yopougon et qui existe depuis 2002. Elle tient ses prières publiques les mercredis et les vendredis. « Maman Pauline » est aussi membre de la Coordination diocésaine des communautés nouvelles de Yopougon qui est sous la responsabilité de la Direction diocésaine des œuvres de Yopougon.
À cette communauté est liée une fondation « Maria Rosa Mystica » créée par un « disciple » de Maman « Pauline », Lucien Kouassi Kouadio. La première pierre de cette fondation – qui fait de l’humanitaire et qui sera composée d’un sanctuaire, d’un hôpital, d’une école et d’un centre de formation – a été posée par le président de l’Assemblée nationale du Sénégal, Moustapha Niasse, le dimanche 8 avril 2018.
La communauté Maria Rosa Mystica est, par ailleurs, connue pour ses pratiques controversées, notamment les bains de purification du corps dans une « piscine » et ses rituels de délivrance.
Guy Aimé Eblotié avec Lucie Sarr

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire