Notre dame de Paris générosité ciblée ? « Trouvons notre cœur, avant de chercher celui des autres »

Lu pour vous

Depuis quelques jours, je vois les publications sur les réseaux sociaux relatives à l’incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris. Ce qui a retenu mon attention, c’est que des personnes s’offusquent que les riches de France (Pinault, Arnault, Bettencourt etc.) aient annoncé immédiatement des dons à hauteur de centaines de millions d’euros pour la restauration du bâtiment.

Cette générosité ciblée (on n’oublie pas que les grosses fortunes citées pratiquent couramment l’évasion fiscale d’une part, et vont bénéficier de crédit d’impôt grâce à la loi sur le mécénat d’autre part) suscite de l’aigreur chez certains parmi la population française plus défavorisée (ce qui peut être compréhensible), mais également chez des Africains qui s’énervent parce que les riches français n’ont rien offert quand il y a eu des destructions similaires en Afrique ou au Proche/Moyen-Orient.

Mais enfin! Les continents concernés ont leurs propres millionnaires, milliardaires en $. Une sagesse bantoue recommande de ne pas être jaloux des autres quand soi-même on est défaillant.

Quelle histoire avons-nous bâti autour de nos «joyaux» pour les ancrer dans le cœur du monde? Ou juste dans celui de nos voisins immédiats, dans les pays limitrophes? Ou même seulement des propres habitants des pays concernés? Quels films, quels musicals, quelles légendes, quelles peintures, quels livres, quelles bandes dessinées, quelles chansons, quels programmes scolaires, quelles animations, quel tourisme, quelle fiscalité avons-nous créés, construits autour de nos bâtiments?

Nous qui n’arrivons même pas à respecter l’être humain au quotidien dans nos pays, c’est nous qui allons froisser notre rognon parce que d’autres mettent la main à la poche pour réparer une église qui leur est chère car elle symbolise la «grandeur» de leur contrée? Soyons sérieux quand même!

On est solidaire et généreux quand quelque chose nous touche le cœur. Quand nous serons tombés d’accord que le minimum républicain dans chacun de nos états est que l’on ne tue pas son voisin pour un oui, pour un non; qu’on ne fait pas de coups d’Etat ou de rébellions pour arriver au pouvoir; qu’on ne passe pas son temps à insulter l’autre parce qu’il est de telle ethnie, tribu ou origine; qu’on ne pille pas l’argent du contribuable pour aller construire des ouvrages gigantesques à sa propre gloire dans son village; quand nous aurons appris à respecter la vie humaine, alors les autres commenceront aussi à nous respecter, et peut-être à nous aimer.

Trouvons notre cœur, avant de chercher celui des autres.

Nathalie Yamb
Conseillère Exécutive LIDER
#MamKoul2020 💛

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire