Sommet régional We-Fi Afrique de l’ouest: La Première Dame plaide pour l’accélération des réformes pour la promotion de l’entreprenariat féminin

La Côte d’Ivoire a accueilli le mercredi 17 avril 2019, le premier sommet régional de l’initiative de financement en faveur des femmes entrepreneurs (We-Fi) en Afrique de l’Ouest. Ce rendez-vous sous régional pour encourager les initiatives de financement de l’entreprenariat des femmes a enregistré la participation de personnalités telles que M. Daniel Kablan Duncan, Vice-Président de la République de Côte d’Ivoire ; Madame Dominique Ouattara, Première Dame de Côte d’Ivoire ; Madame Ivanka Trump, fille et conseillère du Président américain, M. Donald Trump ; de plusieurs sénateurs et membres de l’administration américains ; de M. Briji Rafini, Premier Ministre du Niger ; M. Jean Claude Brou, Président de la Commission de la CEDEAO ; des présidents de la Banque Mondiale, de la Banque Islamique de Développement et de la Banque Africaine de Développement. Après les travaux et les panels d’échanges d’expérience qui se sont déroulés au cours de la journée, la cérémonie de clôture a été placée sous la présidence de la Première Dame, Madame Dominique Ouattara.

Les échanges menés lors de ce sommet régional pour l’Afrique de l’Ouest ont permis d’une part de placer les femmes au cœur du développement, et d’autre part de conduire des réflexions sur les difficultés d’accès des femmes au financement.
Artisane de l’autonomisation et de l’entreprenariat des femmes, l’épouse du chef de l’Etat ivoirien a appelé les états africains à accélérer les réformes pour lever les barrières qui freinent l’accès au financement des activités des femmes. C’est pour elle, la seule condition pour lutter contre la pauvreté et l’insécurité alimentaire en Afrique. C’est donc un appel solennel que la Première Dame a lancé à l’endroit des Etats et des institutions de finance. « En effet, selon les plus récentes statistiques, parmi les femmes qui entreprennent en Afrique subsaharienne, très peu ont accès au financement, aux marchés et aux nouvelles technologiques. L’entreprenariat féminin fait face à de nombreux défis, auxquels il est impératif d’apporter des solutions durables. Dans ce contexte, le soutien des Etats dans l’accélération des réformes pour le développement du secteur privé et la promotion de l’entreprenariat féminin, s’avère plus que nécessaire, si l’on veut parvenir à réduire la pauvreté et l’insécurité alimentaire par la création de nouvelles capacités de production », a plaidé Madame Dominique Ouattara. Profitant de cette tribune, Madame Dominique Ouattara a partagé l’expérience de la Côte d’Ivoire à travers le Fonds d’Appui aux Femmes de Côte d’Ivoire (FAFCI). « Dans mon pays, la volonté est faite de promouvoir et d’accompagner l’entreprenariat féminin, (…) Pour ma part, les questions liées à l’autonomisation des femmes et à l’entreprenariat féminin ont toujours été des sujets d’une grande importance à mes yeux. En effet, je crois fermement que financer l’activité d’une femme, c’est favoriser son autonomie et améliorer les conditions de vie de sa famille », a-t-elle partagé. Citant l’exemple du FAFCI, elle a soutenu que selon de nombreux témoignages, ce programme de financement est une réponse fiable à la précarité de milliers de foyers. Selon Madame Dominique Ouattara, doté d’un capital de 21 milliards F CFA, il a permis de financer les activités de près de 200.000 femmes. « Avec ces 200.000 familles, ce sont environ un million et demi de personnes qui sont sorties de la pauvreté du fait du financement mis à leur disposition », a-t-elle soutenu.

M. Jean Claude Brou, Président de la Commission de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a procédé au lancement de l’appel à l’action qu’il convient d’appeler : « l’appel d’Abidjan pour le financement de l’entreprenariat féminin ». Pour ce dernier, le marché de la sous-région doit être ouvert aux femmes.

Participant à un panel dédié aux femmes entrepreneurs, Madame Ivanka Trump, Conseillère du Président Donald Trump a félicité Madame Dominique Ouattara pour son engagement pour la cause des femmes. Poursuivant, la conseillère du Président américain a présenté le programme de financement de l’entreprenariat féminin à hauteur d’un milliard de dollar mis en place par le Gouvernement américain. Ce programme permettra de lutter non seulement contre la pauvreté mais aussi, contre la sécurité.
Notons que la Première Dame a reçu ses invités dans la soirée autour d’un somptueux dîner.

Sercom Première Dame

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire