Côte-d’Ivoire: Doumbia Major n’arrête plus de vociférer contre Soro mais cesse les critiques contre ADO

Lu pour vous

Rentré à Abidjan, enseigner à l’Université d’Abidjan, Doumbia Major continue de régler ses comptes avec Soro, son ancien compère de la FESCI, puis de la rébellion MPCI. Pendant que les critiques pleuvent sur Soro, Major trouve l’occasion de présenter ses excuses pour les longues années faites d’injures envers le chef de l’État Alassane Ouattara.

Morceau choisi

« Oui à un moment de ma vie, face à la traque dont j’étais victime et surtout après la tentative de mon extradition du Congo, j’étais farouchement remonté contre le président Ouattara, et j’ai dit: « Après tout ce que j’ai fait pour Ouattara, en prenant le risque de venir à mes frais exposer ma vie pour l’aider à accéder au pouvoir, c’est moi qu’il veut éliminer physiquement ?  »
(…) J’étais en colère et très fâché avec lui, mais après j’ai compris qu’il n’avait rien à avoir avec les tentatives d’assassinats et d’enlèvement auxquels j’ai échappées.

C’est en effet Soro qui se servait de l’appareil de l’état dans lequel il était, pour essayer d’éliminer ses adversaires générationnels. C’est lui qui partait mentir au palais et c’est lui qui faisait croire au président Ouattara que j’étais allé recruter des mercenaires au Congo pour essayer de faire un coup d’État et pour tenter de l’assassiner. (…) C’est pourquoi, en toute humilité, et toute honnêteté, je voudrais présenter mes excuses au président Ouattara. »

Author: La Rédaction