Au moins 158 morts au Sri Lanka dans des attaques coordonnées contre des églises et des hôtels

Des explosions coordonnées, qui visaient les lieux fréquentés par des étrangers et des catholiques pour Pâques, ont aussi fait plus de 400 blessés. Elles n’ont pas encore été revendiquées.

Le Monde avec AFP et Reuters

Au moins 158 personnes ont été tuées et plus de 400 ont été blessées, dimanche 21 avril au Sri-Lanka, dans une série d’attentats quasi simultanés contre quatre hôtels de luxe et trois églises, où était célébrée la messe de Pâques, selon les autorités locales.

Aucune revendication n’a encore été faite pour cette vague d’attaques à la bombe d’une violence que l’île n’avait pas connu depuis la fin de la guerre civile il y a une décennie. Le bilan, communiqué par différentes sources policières, est provisoire et devrait encore évoluer dans la journée car on dénombre des dizaines de blessés dans un état critique dans tous les lieux touchés :

Au moins 64 personnes ont été tuées dans la capitale Colombo, où trois hôtels – le Cinnamon Grand, le Shangri-La, et le Kingsbury – ainsi que l’église Saint-Antoine ont été attaqués. Parmi les victimes, figurent au moins 35 étrangers.

Une nouvelle explosion s’est produite dimanche en début d’après-midi dans un quatrième hôtel de la capitale du Sri Lanka, faisant deux morts. La déflagration est survenue dans un hôtel de Dehiwala, une banlieue du sud de Colombo.

Au moins 67 personnes ont été tuées dans l’église Saint-Sébastien de Negombo, une ville à majorité catholique au nord de Colombo.
Au moins 25 personnes ont été tuées dans une église de la ville de Batticaloa, dans l’est de l’île.

La suite sur lemonde.fr

Author: La Rédaction