Écrasés par le rdr en Côte-d’Ivoire: Le temps des regrets pour les anciens rebelles restés fidèles à Soro

Aujourd’hui, sur mon lit de malade, maladie dûe au stress que j’ai connu ces derniers temps, je traverse en ce moment le temps des regrets.

Regret, non pas d’avoir participé à une lutte aux côtés de Guillaume Soro.

Regret non pas d’avoir contribué à nos parents du Nord d’avoir recouvrer leur dignité.

Mais regret d’avoir permis que cette lutte profite à certaines personnes.

A certains amnésiques.

A certains ingrats.

C’est vrai que l’ingratitude fait partie de la nature des hommes.

C’est vrai que l’ingratitude est le jeu favori de beaucoup de politiques.

Mais c’est aussi vrai qu’en politique, il y a une certaine morale que l’on doit préserver.

Si on m’avait dit hier que ceux que je voyais défiler chaque jour chez Guillaume Soro à Bouaké, à la recherche de leur pitance quotidienne auprès de lui ,seraient aujourd’hui ceux qui lui lancent des pierres, j’aurais mis ma main au feu pour nier cela.

Si on m’avait dit hier que ceux que je voyais s’assoir devant la porte de la chambre de Guillaume Soro pendant 24 h, à l’hôtel du golf ,pour l’attendre afin de bénéficier de sa générosité légendaire,seraient ceux là aujourd’hui qui le traiteraient de tous les noms,seraient aujourd’hui ses bourreaux ,j’aurais dit que ce n’est pas possible.

Le vieux qui a parlé à Guillaume Soro avait raison quand il lui disait ceci: »Si tu fais du bien à quelqu’un, s’il est reconnaissant, il devient ingrat. Sinon,il devient ton ennemi  »

C’est aujourd’hui le cas entre les Soroistes et le RHDP.

Hélas !

Mille fois hélas ,j’ai été naïf.

Naïf de croire en la sincérité de ces personnes.

Naïf de croire en leur bonne foi.

Nous autres,on peut nous emmerder car nous ne leur avons rien donné.

On peut nous emmerder car nous n’avons pas fait d’eux des autorités dans ce pays.

Mais voir que ce sont eux qui tentent aujourd’hui d’emmerder Guillaume Soro, leur sauveur d’hier, à travers la persécution de ses hommes que nous sommes,je perd mon latin.

Machiavél l’avait dit il y a quelques siècles de cela.

Tous ceux que vous contribuez à faire venir au pouvoir, soyez certains qu’ils se retourneront tôt ou tard contre vous.

Bedie en sait aujourd’hui quelque chose.

Guillaume Soro en sait quelque chose également.

Il en est de même pour Anaky Kobena et Gnamien Konan.

Tous ont payé les frais de l’ingratitude de ceux qu’ils ont contribué à faire venir au pouvoir.

Aujourd’hui est venu pour moi le temps des regrets.

Moi qui voulais raconter à mes enfants et à mes petits-enfants l’acte héroïque que j’ai mené hier pour favoriser une alternance démocratique en Côte d’Ivoire ,me voici aujourd’hui en train de regretter cet acte.

Cet acte héroïque qui a été dévoyé par ceux qui en ont bénéficié.

Vraiment, aujourd’hui est venu pour moi le temps des regrets.

C’est également pour moi une renaissance.

Une métamorphose car je sais dorénavant qu’il ne faut plus faire confiance à tous ceux qui vous disent qu’ils sont avec vous lorsqu’ils espèrent tirer des dividendes de votre combat.

Dorénavant, je ne ferai confiance qu’à ceux qui auront décidé de mouiller le maillot avec moi pour la conquête du pouvoir.

Dorénavant, je ne ferai confiance qu’à ceux qui vont s’engager ouvertement avec moi pour la conquête du pouvoir.

Les gens qui disent me soutenir dans l’ombre,sans poser aucun acte de soutien,du balaie !

NB.Ça,c’est mon visage du regret il y a quelques jours.
Un visage pas du tout reluisant.


SUITE DE MA CONVOCATION DE CE VENDREDI 19 AVRIL…

Chers tous.

Je sais que beaucoup de personnes sont impatientes de connaître la suite de mon audition qui était prévue pour aujourd’hui à 10h.

Je suis au regret de vous informer que cela n’a pas pu avoir lieu aujourd’hui car hier soir, à mon bureau, j’ai eu une poussée de tension.

Poussée qui m’a un peu fait perdre l’équilibre.

Moi qui n’ai ni tension ni diabète.

Cette poussée de tension est dûe au stress que j’ai vécu ces derniers temps.

Stress lié au choc du décès de mon père qui était mon ami,mon complice et mon confident.

Je n’avais pas encore fini de gérer ce stress que deux jours après, je subi un autre stress avec ma convocation par la police.

N’ayant pas fini de digérer ce second stress, l’une de mes mamans fait un malaise dû au choc de la perte de son mari et à la convocation de son fils que je suis.Choc que je dois gérer.

Nos mères sont tellement fragiles et sensibles qu’elles ne peuvent pas supporter de tels chocs! Surtout pendant leur période de veuvage. Surtout que je suis devenu le nouveau Django,le nouveau papa de la famille, en ma qualité d’aîné des enfants de Django.

Et comme si le destin voulait s’acharner sur moi,j’ai un jeune frère qui lui aussi vient de faire une crise de surmenage .

Crise que je dois encore gérer.

Sans compter le stress des nombreux appels téléphoniques des journalistes et des fonctionnaires des ambassades et des organisations internationales à qui j’ai transmis ma lettre ouverte.

C’en était trop.

Mon corps a craqué.

Ce corps qui n’est plus si jeune même si dans la tête je le suis.

J’ai dû être soumis de force à un repos maladie de deux jours par mon médecin traitant qui m’a obligé à garder le lit pendant cette période afin de me reposer.

Il m’a même interdit les téléphones.

Mais comme je suis un malade rebelle, je ne me suis pas entièrement soumis à cette exigence.

J’ai dû donc informer le sympathique commissaire Begromissa Alain de cette situation de mon repos maladie.

Il a pris acte de mon certificat.

Mais le constat qui se dégage ,c’est que la décision a été prise pour me faire arrêter.

Aucun jour d’audition ne m’a été proposé.

Cela veut dire qu’à tout moment, on peut me kidnapper, peut-être pour une destination inconnue. Dans le meilleur des cas ,ce sera à la Dst où on va me torturer pour me faire avouer des choses ou à la maca.

Je confie donc mon destin à Dieu car n’arrive à l’homme que ce qu’Il permet.

A partir de cet instant, à tout moment, on peut m’arrêter et me faire ce qu’ils veulent.

Tout simplement parce que je ne vois pas les choses dans la même direction qu’eux.

Ah que je regrette amèrement ce combat que j’ai mené pour les faire venir au pouvoir !

Ah que je regrette amèrement toutes ces années de sacrifice que j’ai enduré afin qu’ils parviennent au pouvoir !

Si c’était à recommencer, je ne le ferai plus jamais.

Et je demande pardon à Dieu et aux ivoiriens pour ce combat que j’ai mené et qui a endeuillé beaucoup de familles.

En ce Vendredi saint qui correspond à la djouma des musulmans et qui correspond au Vendredi saint de la Pâques, je décide de porter ma croix pour aller à Golgotha (Maca).

Et de ce Golgotha, j’irai au paradis en 2020 avec Guillaume Soro au pouvoir.

Bon djouma à toutes et à tous !

AMINE !

El Hadj Mamadou Traoré dit-on proche de Guillaume Soro :

(…) on peut me kidnapper, peut-être pour une destination inconnue. Dans le meilleur des cas, ce sera à la Dst où on va me torturer pour me faire avouer des choses ou à la Maca. Je confie donc mon destin à Dieu car n’arrive à l’homme que ce qu’Il permet. A partir de cet instant, à tout moment, on peut m’arrêter et me faire ce qu’ils veulent. Tout simplement parce que je ne vois pas les choses dans la même direction qu’eux.

Ah que je regrette amèrement ce combat que j’ai mené pour les faire venir au pouvoir ! Ah que je regrette amèrement toutes ces années de sacrifice que j’ai enduré afin qu’ils parviennent au pouvoir ! Si c’était à recommencer, je ne le ferai plus jamais. Et je demande pardon à Dieu et aux ivoiriens pour ce combat que j’ai mené et qui a endeuillé beaucoup de familles. En ce Vendredi saint qui correspond à la djouma des musulmans et qui correspond au Vendredi saint de la Pâques, je décide de porter ma croix pour aller à Golgotha (Maca)…

Author: La Rédaction

3 commentaires sur “Écrasés par le rdr en Côte-d’Ivoire: Le temps des regrets pour les anciens rebelles restés fidèles à Soro

  1. Le sagouin parle « d’actes héroïques » ? Au nom de la « démocratie et de l’alternance au pouvoir » ? La belle affaire ! C’est bien que tu aies des regrets, mais pas sur l’essentiel, uniquement pour la satisfaction de ta petite personne. Combien de millions d’Ivoiriens a fait souffrir votre combat ? Les maisons détruites, les populations déplacées, exilées, expropriées, des villages ravagés, des milliers et des milliers de morts. TOUT ÇA POUR ÇA ? Elle est belle votre dignité quand l’administration de votre héros ne produit plus de CNI, cause pour laquelle vous avez à feu, à sang et à sac ce pays : il prévoit de rouvrir la possibilité en ramassant des milliards sur l’opération, comme pour les cartes de séjour qu’il avait institué et qui ont débouché sur la stigmatisation dont ce sont plaints les nordistes.

    Tu t’émeus pour le « tort fait à Soro ». Et les 350 morts laissés sur le carreau dans la nuit du 18 au 19 septembre 2002 ? Et les gendarmes mitraillés en cellule avec enfants et visiteurs ? Les danseuses d’Adjanou ? Et les villageois de Petit Duekoué et de Guitrozon ? Et les habitants d’Anonkoua Kouté ? Et les Guérés de Duekoue Carrefour ? Et les jeunes patriotes de Yopougon ? Et les réfugiés de Nahibly ? Pas une larme, pas un regret. Je suppose que tu t’économises pour aller pleurer les fameuses 7 femmes d’Abobo l’an prochain ? Chacun de nous recevra son salaire, à la hauteur de ses œuvres. Prépare-toi à recevoir le tien. Et n’oublies surtout pas la monnaie.

  2. A quoi sert ce combat contre ADO et leRDR surtout que vous aviez mené le même combat.qu’on nous si il y a eu un deal entre Doro et ADO pour positionner Doro?si tel n’est pas le cas a quoi répond ce braquage contre ADO sachant que vous êtes vulnérables.tu dis que le TDR est ingrat mais n’avez vous bénéficier de poste de responsabilité depuis que le RDR est au pouvoir.je crois que c’est votre comportement qui a poussé Mr Soro a rebeller contre le RDR.mais quel en est le résultat a ce jour .toujours les pleurs qui n’ en finissent pas.quand on se sait petit on fait doucement

  3. Que Soro mette le souk au RDR/RHDP est heureux (et nous l’y encourageons fortement), parce que Ouattara goûte enfin son propre élixir, le diviser/régner. Mais entre nous, ça s’arrête là parce que tant qu’à choisir entre Soro et Ouattara, y’a pas photo : le premier nommé n’est entouré que de cancres à la réputation sulfureuse. Revoir Lobognon et Affoussy au gouvernement ? Safroulaye 7 fois !!!!! Quant à son idéal de gouvernance, non merci ! On l’a vu à l’œuvre 8 années durant en zone CNO. Alors, quoi de nouveau depuis ? Prenons ce pays un tantinet au sérieux, quand-même !

Laisser un commentaire