Le fils de Sékou Touré et son épouse, condamnés à 7 ans de prison pour esclavagisme aux États-Unis

Mohamed Touré, un des fils du premier président de la république de Guinée (1958-1984), Sékou Touré, a été condamné lundi 22 avril 2019, à sept ans de prison ferme par un tribunal fédéral de Dallas, dans l’État du Texas aux États-Unis.

L’information sur cette condamnation est rapportée par The Washington Post.

Mohamed Touré et sa femme ont été reconnus tous deux coupables de pratiques d’esclavagisme pour avoir fait travailler une jeune guinéenne des années durant, sans salaire et dans des conditions difficiles.

La jeune fille âgée aujourd’hui de 16 ans, avait été amenée de Guinée par ses bourreaux quand elle était à peine âgée de 5 ans.

Le fils de Sekou Touré et son épouse ont fait leur apparition dans la salle d’audience fédérale avec des chaînes aux pieds et aux bras, vêtus de pantalons et de chemises kaki, la tenue traditionnelle de certaines prisons américaines.

Mohamed, encore enfant, dans les bras de son père, avec sa mère à gauche sur la photo

Le couple doit également payer à leur victime la somme de 290.000 dollars pour dommages matériels et immatériels, a estimé la Cour.

Détenteurs de la fameuse « green card » américaine, ils pourraient se voir expulsés vers la Guinée après avoir purgé leur peine.

La justice américaine a aussi saisi la maison du couple située à Southlake (banlieue huppée de Dallas), estimée à plus d’un demi-million de dollars américain.

Mohamed Touré et sa femme Denise Cross-Touré, fille d’un ancien secrétaire guinéen sous Sékou Touré, tous deux aujourd’hui âgés de 58 ans, risquaient une peine maximale de 20 ans d’emprisonnement pour travail forcé et « trafic d’humain ».

Leurs avocats ont promis faire appel au jugement.

Hervé Coulibaly avec agences

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire