État civil en Côte-d’Ivoire: Les défis de la mairie d’Azaguié

LIDER News

Les registres d’état civil de 2014 à fin 2018 de la mairie d’Azaguié, soit 137 registres, dont le contenu aurait dû être transcrit et classé alphabétiquement, n’ont pas encore été déposés à Agboville.

Cette situation a été portée à l’attention du maire, le Prof. Mamadou Koulibaly (LIDER), par le procureur qui s’est déplacé pour signaler le mauvais fonctionnement du service administratif de la mairie, en retard aussi bien dans la transcription des registres (depuis 2016) que dans leur mise en ordre alphabétique depuis 5 ans. Nous avons à l’occasion appris qu’il y a quelques années, un procureur d’Agboville avait dû annuler plusieurs registres d’état civil de la mairie d’Azaguié pour contenu illégal et malversé.

Décidé à corriger la situation et à pallier le retard accusé par son prédécesseur, le maire #MamKoul2020 a fait acheter deux ordinateurs pour 360.000 fcfa, réquisitionner deux autres ordinateurs offerts par BMI, et décidé du recrutement de 2 agents journaliers, pour prêter main forte à 2 employés du service administratif.

C’est ainsi qu’actuellement, la championne cycliste originaire d’Azaguié Ornella Kouassi Adahi et l’une des conseillères du maire, Mme Laure Tanoh, travaillent aux opérations de saisie à raison de 2.000 fcfa/jour.

La nouvelle équipe municipale est confrontée à une situation délicate: Très peu de personnes en service savent utiliser un ordinateur. Pourtant, du personnel mieux qualifié ne peut être recruté pour l’instant, car la mairie est déjà en sureffectif: au lieu de 27 personnes prévues, la mairie en compte 39. Soit 12 personnes en trop, avec un salaire moyen de 120.000 fcfa/mois, ce qui représente la dépense mensuelle de 1.440.000 fcfa pour les 12 agents, pour un total de 17.280.000 fcfa par an.

Cette somme, après déduction des frais et droits de licenciement, pourrait servir à faire autre chose pour l’hôpital, les écoles ou l’abattoir.

Lors de la présentation du budget et du plan triennal à Agboville il y a quelques semaines, il a été demandé au maire de mettre en conformité les effectifs avec les exigences pour une collectivité territoriale de la taille d’Azaguié, ce que le Professeur Koulibaly a refusé de faire, parce que la situation dont il a hérité était bien connue de la tutelle, qui n’a pas agi en son temps, et que les personnes concernées ont des familles qui dépendent de leurs salaires.

Pendant la campagne des municipales, #MamKoul2020 s’est engagé à ne licencier personne pour des raisons politiques ou ethniques. Mais tous ceux qui feront preuve d’incompétence, de légèreté, de paresse ou de manque d’intégrité seront renvoyés. La mairie d’Azaguié a besoin de personnels performants, exemplaires et honnêtes pour fonctionner efficacement au service des populations.

(Machine à écrire, salle d’état civil de la mairie d’Azaguié)

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire