Côte-d’Ivoire: Un an après avoir dit non au parti unifié, l’UPCI demeure « solide » (Brahima Soro)

Manuella YAPI

Un an après avoir dit non au projet du parti unifié porté par la coalition au pouvoir, l’Union pour la Côte d’ivoire (UPCI, opposition) est « demeurée solide », en dépit de « quelques moments de turbulence », a affirmé dimanche à Abidjan le président de cette formation politique, Brahima Soro, lors d’une cérémonie.

« Voilà un an que l’UPCI a fièrement et démocratiquement rejeté le projet de parti unifié porté contre vents et marrées par le régime au pouvoir. (…) Nous avons traversé quelques moments de turbulence (mais) le parti est demeuré solide, en phase avec les objectifs qui ont présidé à sa création », a dit M. Soro, face à ses militants.

Se réjouissant de ce que son parti a « retrouvé la plénitude de (sa) liberté de parole en politique », il a invité les responsables de l’UPCI à « faire en sorte que (le) non du 08 avril 2018 se transforme en succès électoraux à venir », par l’intensification du « travail d’implantation » et la « pratique du terrain ».

A l’issue d’un vote lors d’un congrès extraordinaire le 28 avril 2018, l’UPCI, alors membre de la coalition au pouvoir (Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix, RHDP) a rejeté à la reprise générale le projet du parti unifié, devant résulter de la fusion des formations politiques membres de cette coalition.

Avec 94,87% de voix contre, l’Union pour la Côte d’Ivoire a « décidé d’apporter la clarté et la cohérence dans un contexte où le discours du RHDP est devenu gris, contradictoire et codé que l’immense majorité des Ivoiriens ne comprend pas », avait déclaré Brahima Soro, après le vote.

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire