Port-Bouet Côte-d’Ivoire: Déjà des dissensions autour de la désignation du président de la jeunesse communale

Plusieurs responsables de jeunes des quartiers, secteurs, et ilots de la commune de Port-Bouet au sud d’Abidjan ont tenu le mercredi 1er mai 2019 une rencontre au sein du centre pilote de la commune pour parler du choix du futur président de l’union de la jeunesse communale.

Ces leaders de jeunes de la commune de Port-bouet ont tous fait à cette occasion l’amer constat et décrié le fait que les jeunes de la commune sont écartés de ce processus qui aboutira bientôt au choix de celui qui présidera aux destinées de l’union communale des jeunes, et cela au mépris des textes qui régissent leur union surtout sans que les responsables de la FENUJCI ( l’organisation nationale des jeunes ) n’en soient informés.

 »Nous avons reçu une information selon laquelle des personnes proches du maire Emmou Sylvestre ont décidé d’installer le président de l’union de la jeunesse communale de Port – Bouet et cela au mépris de nos statuts et règlements intérieurs ‘’, a déploré Wallo Landri, président des jeunes de l’ilot du stade Seni Fofana de ladite commune et responsable d’un réseau d’Etudiants.
‘’Ils ont décidé d’utiliser l’ancien schéma pour installer le président des jeunes à cause du partage de la subvention… Nous ne pouvons pas accepter cette mascarade‘’, a-t-il protesté.

‘’Nous interpellons le maire Emmou Sylvestre sur cette situation afin qu’il trouve une solution pour éviter la bagarre entre les jeunes de la commune. nous ne voulons surtout pas que la FENUJCI soit écartée de ce processus… La jeunesse communale est apolitique en conséquence nous souhaitons que notre union soit apolitique‘’, a averti M. Wallo.

Docteur Emmou Sylvestre, fraichement élu maire de la commune balnéaire de Port-Bouet conduisait la liste PDCI-RDA. Cette élection l’avait opposé au ministre Siandou Fofana, dissident Pdci et candidat du parti au pouvoir. le scrutin s’était déroulé sous forte tension occasionnant par endroits des affrontements entre les sympathisants des deux camps. Au bout d’un long processus M. Emmou l’a définitivement remporté après reprise.

A. Zatté, correspondance particulière

Author: La Rédaction