Les avocats au Burkina prolongent à nouveau leur grève d’une semaine

Manuella YAPI

Les avocats du Burkina Faso ont à nouveau prolongé d’une semaine leur mot d’ordre de grève lancé depuis le 22 avril pour protester contre les interruptions d’activités juridiques, à l’issue d’une assemblée générale extraordinaire lundi.

« Rien n’a évolué depuis que le mouvement a commencé. Les audiences n’ont pas repris et la violation massive des droits de l’homme que nous avons dénoncée n’a pas évolué », a déploré le secrétaire général du Syndicat national des avocats Me Edasso Bayala, joint au téléphone par ALERTE INFO.

« L’assemblée générale du barreau a décidé aujourd’hui de reconduire le mouvement jusqu’à lundi prochain », a poursuivi Me Bayala, ajoutant qu’une autre assemblée générale aura lieu le 13 mai « pour faire le point » de la situation.

Le 22 avril, les avocats burkinabè ont décidé de suspendre pendant quatre jours leur participation à toutes les audiences des cours et tribunaux sur toute l’étendue du territoire, pour protester contre les interruptions d’activités juridiques.

Malgré des échanges entre le ministre de la Justice et les avocats après la première annonce de leur grève, ces derniers ont décidé le 29 avril de maintenir leur mot d’ordre, après avoir constaté que « le fonctionnement des juridictions est toujours bloqué, et que rien n’a changé dans la situation qui prévalait lors de la décision de suspension ».

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Author: La Rédaction