Filière café cacao Cote d’Ivoire: L’ANAPRO-CI demande la suspension du recensement des producteurs et un audit du CCC

Le président de l’Association nationale des producteurs de café cacao de Cote d’Ivoire (ANAPROCI) M. Kanga Koffi a animé une conférence de presse ce mardi 07 mai 2019 à Cococy , il a dénoncé la mauvaise gestion de la filière par le Conseil café Cacao.

Le président de l’Anaproci M. Kanga Koffi a exigé ce mardi 07 mai la suspension du recensement des producteurs de café cacao initié par le Conseil Café cacao, expliquant qu’il ne revient pas au conseil de le faire et que c’est l’affaire des producteurs, exportateurs et des transformateurs. Sur sa lancée, il a ajouté que la somme de 6 milliards FCFA engagée pour ce recensement pourrait servir à régler d’autres problèmes auxquels sont confrontés les producteurs de café- cacao.

‘’ Ce recensement est une volonté manifeste du directeur général du conseil café-cacao pour nous combattre … Nous ne nous reconnaissons pas dans ce recensement, c’est une mascarade. Nous contestons ce recensement dans le fond et dans la forme ‘’ a réfuté le président de l’Anapro-CI.

M. Kanga Koffi a tenu à indiquer que sa structure a déjà débuté une opération recensement de ses membres sans le soutien de la tutelle. Elle a délivré 20.000 cartes sécurisées aux producteurs. L’AnaproCI qui revendique à ce jour un peu plus de 900.000 membres est la plus grande organisation de producteurs de café cacao soit 60 % des producteurs de café cacao du pays, soutiendra son président.

M. Kanga Koffi a ensuite dénoncé ‘’ la gestion opaque’’ du nouveau directeur général du Conseil Café- cacao M. Yves Brahima Doumbia. C’est pourquoi il a exigé un audit général du conseil Café Cacao depuis sa création jusqu’à ce jour, afin d’éclairer les producteurs sur la gestion de la filière qu’il a qualifiée de mauvaise.

‘’Nous demandons un audit général de la gestion du Conseil café cacao qui est opaque, clanique et qui laisse assez de doute avec beaucoup de scandales ‘’ a exigé le conférencier.

Le président de l’Anapro-CI dit avoir adressé un courrier au président de la Haute autorité de la bonne gouvernance ainsi qu’au président de l’Assemblé Nationale.
Rappelons que l’ex-DG du CCC Massandjé Touré-Litse, avait été limogée en 2017 suite à un audit de la filière.

Albert Z. , Correspondance particulière

Photo: Yves Brahima Koné, DG du Conseil Café Cacao

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire