L’ANC résiste à ses nombreux opposants et remporte les législatives en Afrique du Sud (officiel)

JOHANNESBURG, (Xinhua) — Le Congrès national africain (African National Congress, ANC), parti au pouvoir en Afrique du Sud, a remporté les élections législatives avec 57,51 % des voix, a annoncé samedi soir la Commission électorale indépendante (CEI).

Les résultats officiels montrent que le parti d’opposition, l’Alliance démocratique (DA), est arrivé deuxième, avec 20,76 % des voix, et que les Combattants pour la liberté économique (EFF) ont recueilli 10,79 % des voix.

Le président de la CEI, Glen Mashinini, a déclaré qu’en dépit du nombre record de partis politiques qui se sont affrontés lors des élections, seuls 14 d’entre eux seront représentés au parlement.

L’ANC retournerait à l’Assemblée nationale avec 230 sièges, la DA avec 84 sièges et les EFF avec 44 sièges.

La CEI a également précisé que 97% des électeurs interrogés ont trouvé les élections libres et équitables, tandis que 97% ont dit que la procédure de vote était facile.

De son côté, Sy Mamabolo, le directeur général des élections de la CEI, a déclaré que les sixièmes élections démocratiques en Afrique du Sud ont été les plus complexes et les plus disputées.

« Nous sommes sortis de ces élections en tant qu’institution plus forte et pays plus fort », a-t-il souligné.

Le parti créé par Nelson Mandela continue de voir son électorat lentement s’effriter face à la concurrence de nombreux autres partis politiques et aux dissensions en son propre sein. L’ANC avait obtenu 70% des voix aux législatives de 2004, 66% en 2009 et 62% lors des législatives de 2014.

Le parti reste largement majoritaire au Parlement et le président actuel du pays, Cyril Ramaphosa [élu par les députés], devrait être reconduit.

Photo: © Gianluigi Guercia/AP/SIPA

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire