Le bilan des violences intercommunautaires à Béoumi en Côte-d’Ivoire passe à 10 morts

Le corps sans vie d’une personne portée disparue lors des affrontements intercommunautaires survenus cette semaine à Béoumi, dans le centre de la Côte d’Ivoire, a été découvert dimanche.

Cette découverte macabre porte le bilan des violents affrontements à 10 morts, selon des sources concordantes.

Le précédent bilan officiel des violences intercommunautaires était de 9 morts et 84 blessés.

Le corps d’une personne portée disparue « a été retrouvé ce matin vers 10h. Le décès n’est pas d’aujourd’hui. Ça fait donc un bilan de 10 morts », a déclaré une source policière sous couvert de l’anonymat.

Plusieurs témoins joints ont confirmé la découverte du corps.

En route pour Béoumi le Commandant Supérieur a marqué une halte dans les localités de Golikro et de Belakro.

Les violences ont été déclenchées par une altercation entre un chauffeur de taxi-brousse malinké et un conducteur de moto-taxi baoulé, qui a dégénéré mercredi en bataille rangée dans la ville de Béoumi puis dans des villages avoisinants, selon des témoins.

De nombreux magasins et maisons ainsi que des voitures et des motos ont été brûlés dans cette ville, et la tension restait vive. Des centaines de militaires et gendarmes ont été déployés dans toute la zone pour éviter de nouveaux accrochages et affrontements.

Au-delà des tensions politiques liées aux échéances électorales, les crispations entre les deux communautés reposent également sur des questions économiques, des épisodes de violences surgissant autour de problématiques foncières.

Avec AFP et Jeune-Afrique

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire