Côte-d’Ivoire: 9 heures pour joindre San-Pedro depuis Abidjan par la côtière, « trop c’est trop, stop à la précarité » (par Alain Lobognon)

Le lundi de la Côtière…

Stop à la précarité sociale et à la précarité des infrastructures.

Ce lundi 20 mai 2019, j’ouvre une série de post sur la Côtière, cette voie économique qui relie les deux ports de Côte d’Ivoire.

Il en sera ainsi chaque lundi jusqu’à ce que l’Exécutif ivoirien renonce à confisquer le droit au développement aux millions d’Ivoiriens qui vivent dans les régions, villes, communes et villages que traverse la Côtière.

– La Côtière, c’est l’axe Yopougon – Dabou (30 km). Prévoir au moins 40 minutes pour arriver à destination.
– La Côtière, c’est l’axe Dabou – Grand- Lahou (74 km). Prévoir au moins 59 minutes pour arriver à destination.
– La Côtière, c’est l’axe Grand Lahou- Fresco (75 km). Prévoir au moins 2 heures et 30 minutes pour arriver à destination.
– La Côtière, c’est l’axe Fresco – Sassandra (74 km). Prévoir au moins 2 heures et 30 minutes pour arriver à destination.
– La Côtière, c’est l’axe Sassandra – San – Pédro (66 km). Prévoir au moins 3 heures pour arriver à destination.

En tant qu’élu de la Nation et fils de Fresco, je ne me priverai pas de parler des torts causés à des populations qui contribuent pourtant annuellement à la prospérité de la Côte d’Ivoire. Malheureusement, ces mêmes populations sont volontairement maintenues dans une précarité sociale et privées d’infrastructures routières de base.
Le Gouvernement de Côte d’Ivoire, n’ignore pas l’existence des solutions pour régler le problème de cette voie. C’est pourquoi, il doit accepter de mettre fin aux souffrances des populations et des usagers de cette partie-ci de notre pays.

La multiplication des déclarations tapageuses et médiatiques quant à la réhabilitation de cette route économique n’honore pas leurs auteurs.

Et la dernière déclaration d’un ministre depuis la ville de San-Pédro où il est confortablement arrivé en avion, n’est que discours politicien. Un discours de trop! Passons aux choses concrètes.

Le Gouvernement affichera une bonne foi quand il lancera un appel à manifestation d’intérêt pour la reconstruction de la Côtière. Parce que ce sont des centaines d’entreprises nationales et internationales qui rêvent de mettre fin aux souffrances des usagers contraints d’emprunter cette route pour se déplacer.

À lundi prochain.

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire