Éducation: La Confédération des syndicats (cosefci) suspend sa grève

La Confédération des syndicats du secteur éducation et formation (Cosefci) a suspendu en début de soirée ce mercredi 22 mai son mot d’ordre de grève qui a pris effet le lundi 20 mai 2019.

Pacôme Attaby, le porte-parole de ladite coalition de syndicats a annoncé la décision à l’issue d’une Assemblée générale qui n’a pas drainé un grand monde comparativement à l’AG du 22 avril qui avait suspendu la grève de deux mois.

La suspension du mot d’ordre de grève a été souhaité par la majorité des intervenants qui ont fondé leurs arguments sur la réalité du terrain faite de peur, d’intimidation et de défection de plusieurs camarades grévistes. Toutefois l’Assemblée a décidé de reconduire la mesure de rétention des notes dont le taux de réalisation est estimé à 54,12% au moment de la réunion. Par cette mesure, les enseignants entendent maintenir la pression sur le gouvernement. Le boycott des examens de fin d’année n’est pas à exclure comme l’ont suggéré certains participants.

Dans sa déclaration de fin, Pacôme Attaby a dénoncé les méthodes  »hitleriennes » du gouvernement. « Ce que Hitler n’a pas fait, on a fait ça en Côte d’Ivoire », a-t-il tonné annonçant un durcissement l’année prochaine si rien n’est fait pour répondre aux revendications. D’ores et déjà il annonce les couleurs en prévenant les autorités que quoi qu’il arrive, il n’y aura plus de cours de mercredi l’an prochain.  »Nous allons combattre cette loi injuste. (…) Agrandissez les prisons », a-t-il averti.

SD à Abidjan
sdebailly@yahoo.fr

Author: La Rédaction