Remous sociaux au Burkina: Le Balai citoyen donne un « blâme » au gouvernement pour sa gestion

Manuella YAPI

Le mouvement burkinabè Balai citoyen a donné un « blâme » comme note au gouvernement pour sa gestion des crises dans la fonction publique, reprochant « ses fuites de responsabilités » et l’absence de décision » entre autres, lors d’une conférence de presse jeudi à Ouagadougou

« Si le Balai citoyen doit attribuer une note au gouvernement par rapport à sa gestion des crises dans la fonction publique, c’est tout simplement un blâme », car « la gestion de la crise au MINEFID (ministère de l’Economie, des finances et du développement), à la Justice, à l’éducation, à la santé et dans tous les autres corps de métiers est scandaleuse », a dit Serge Bambara, alias Smockey.

Selon le mouvement, « le gouvernement dans ses fuites de responsabilité, l’absence de décision et le manque de courage politique s’est tellement délégitimé au point de rompre la confiance avec ses partenaires sociaux, les syndicats ».

« L’incapacité du régime actuel à trouver des solutions justes, pérennes et durables à même de calmer le front social n’est que la conséquence de son échec sur le plan de la gouvernance », a poursuivi le balai citoyen, pour qui le parti au pouvoir (Mouvement du peuple pour le progrès, MPP) a plongé « dans les mêmes abîmes que le régime » pécédent, pour ne pas avoir pu « opérer une refondation dans la manière de gouverner ».

Le Burkina Faso est secoué par des remous sociaux qui touchent divers domaines dont la santé où une grève est observée depuis mardi, ou encore la justice qui est paralysée depuis plus de sept mois.

Alerte Info

Author: La Rédaction