Politique Côte-d’Ivoire: Loué Tébily du Grapa PDCI appelle à un gouvernement d’union nationale en 2020 (interview exclusive)

Par Connectionivoirienne | Publié le 25 mai

Défection au Pdci-Rda / Loué Tébily Roger (Grapa Pdci): «Nos cadres ont décidé de passer chez l’adversaire mais nos militants ne sont pas dupes» (Interview)

• Notre rapprochement du Fpi conduira probablement à une unique plateforme de l’opposition
• Que le vivre ensemble cesse d’être une vue de l’esprit

Il s’est tenu récemment à Paris un grand rassemblement politique à l’initiative du Groupe de Réflexion et d’Appui au Programme d’Action du PDCI RDA (Grapa-Pdci) de Loué Tébily Roger. Cette activité politique qui fut le reflet du bouillonnement politique au plan national, c’est-à-dire en Côte d’Ivoire avec le rapprochement Pdci-Fpi fut un succès aux dires des organisateurs. Connectionivoirienne a pu échanger avec l’organisateur en chef, un mois après l’évènement.

Interview

Monsieur Loué Tébily, l’on constate depuis la tenue de votre Forum politique – GRAPA PDCI – Paris 2019 un rapprochement entre EDS mouvement proche de Laurent Gbagbo et le PDCI-RDA du président Henri Konan Bédié. Avez-vous le sentiment que vos efforts y sont pour quelque chose ?

Pour rappel, depuis un certain temps, le Président Aimé Henri Konan Bédié a fait de la réconciliation nationale et de la mise en place d’une plateforme politique de l’opposition ivoirienne ses priorités. L’organisation du Forum politique – GRAPA PDCI – Paris 2019 s’est inscrite dans ce cadre. Disons que c’est la première d’une série de notre contribution à la réalisation de ces deux grands chantiers politiques. Désormais, la mission prioritaire du GRAPA PDCI est d’aider à la cohésion sociale, faire en sorte que les filles et fils de la Côte d’Ivoire se rapprochent et se parlent pour le bonheur de notre chère patrie. Aider à Faire en sorte que la notion de Nation ivoirienne redevienne une réalité. C’est bien vrai que nous avons connu la guerre mais, toutes les grandes nations de ce monde sont passées par là. Toutes ces nations se sont reconstruites en mettant derrière elles cet épisode douloureux de leur histoire. Les Anglais disent « They have moved on ». C’est pourquoi à travers vos colonnes, je voudrais exhorter nos frères et sœurs, à emboîter le pas à ces grandes nations et penser également, et maintenant, à panser nos cœurs pour qu’ensemble nous réussissions à créer une nouvelle Côte d’Ivoire réconciliée avec elle-même. Que le vivre ensemble cesse d’être une vue de l’esprit voire un slogan politique au service d’une propagande. Nous devons vivre ensemble, et sommes donc condamnés à nous parler régulièrement et sincèrement. C’est pourquoi nous encourageons et félicitons nos frères de l’opposition ivoirienne notamment ceux du FPI et la plate forme EDS qui sont en train de réagir favorablement à la vision de rassemblement et de réconciliation nationale du Président Henri Konan Bédié. Ce rapprochement probablement conduira à une unique plateforme de l’opposition ivoirienne pour une alternance démocratique bien négociée en 2020. Si le Forum politique Paris 2019 y a aidé en quoi que ce soit, Nous ne pouvons qu’en être fiers. N’oubliez pas que le GRAPA PDCI se veut au service de notre parti le PDCI-RDA et à travers lui au service d’une nation Ivoirienne entièrement pacifiée et réconciliée.

Alors qu’un rapprochement entre EDS et le PDCI fait l’objet de discussion au plus haut niveau, un autre constat est que votre parti n’arrête pas de perdre de hauts cadres au profit de la coalition RHDP du président Alassane Ouattara. Quelle est votre analyse ?

Faisant sienne la devise politique du Bélier de Yamoussoukro – Félix Houphouët-Boigny, selon laquelle « en politique les évènements n’arrivent pas, ils se réalisent ! », les défections qui arrivent étaient en général déjà pressenties bien longtemps. De ce fait leur capacité à déstabiliser en profondeur le PDCI-RDA relève davantage de la propagande de notre adversaire. Vous conviendrez avec moi que dans tous les partis politiques d’ici ou d’ailleurs, il y a des gens qui se croient plus intelligents pour ne pas dire plus partisans que les autres. A cela, l’on n’y peut rien. Le Président Henri Konan Bédié qui, déjà est à la tâche, a élaboré des stratégies pour la reconquête du pouvoir d’État qui tiennent compte de cette situation. Le Grapa-Pdci se propose d’occuper les champs hautement subtiles et délicats de la prospection et de la réflexion fondamentale, en matière politique, pour le parti, nous allons certainement nous pencher sur cet autre dossier et apporter des pans de solutions à ce phénomène et faire des propositions à la direction du parti si elle le souhaite.

Monsieur Loué, en interne aussi, votre parti, le PDCI-RDA présente des signes de division, de manque de cohésion, de plusieurs ambitions qui se marchent sur les pieds. N’avez-vous pas peur que ces facteurs, exogènes en me référant à ma précédente question et endogènes, finissent par miner le projet d’accession de votre grande coalition au pouvoir d’État en 2020 ?

On ne peut répéter assez que l’objectif premier de notre groupe est le rayonnement du PDCI-RDA et l’essor de la nation ivoirienne. Avant tout propos, Je voudrais ici attirer l’attention de la classe politique, sur le fait que ce sont les citoyens qui choisissent leurs dirigeants, et non les cadres d’un parti. Le véritable enjeu, c’est donc la nécessité pressante de répondre aux attentes de nos concitoyens, leur désir de paix, leur désir du renforcement de la démocratie et de la bonne gouvernance dans notre pays. Notre jeunesse réclame cela de façon insistante. Et sur ce point nous faisons remarquer que si l’exigence d’exemplarité pèse sur tous les citoyens, le gouvernement de la République en porte la responsabilité première. Alors certains cadres, pour des raisons bien connues, ont décidé de passer chez l’adversaire, mais nos militants ne sont pas dupes.
C’est pourquoi, en concordance parfaite de vue avec les instances de notre parti, je voudrais appeler à l’union de pensée et d’action, toutes les filles et tous les fils de la Côte d’Ivoire, sans distinction d’appartenance idéologique aucune, pour un nouveau pacte social et politique dès 2020, en vue d’une alternance négociée qui conduira certainement à la mise en place d’un gouvernement d’union nationale. Aussi, vu le grand doute qui s’empare de nos compatriotes à l’heure actuelle, il est naturel que cette union se fasse autour du PDCI-RDA, en tant que creuset et mémoire de notre histoire nationale. Aux cadres du PDCI-RDA, ayons le sens du discernement. Serrons-nous les coudes et n’oublions surtout pas que tous les prophètes sont partis (morts) mais la religion continue d’exister. Le plus important ici c’est que notre maison commune continue de bien se porter dans la paix grâce à l’esprit de dialogue et d’ouverture que nous a si bien enseigné le Président – feu Félix Houphouët Boigny. C’est Ensemble que nous bâtirons une nation forte et prospère.

Forum politique de Paris 27 avril 2019, CELLINE Yassine DELLOH de la Coordination du Grapa- Pdci /section France (centre)


Revenons à votre Forum politique du 27 avril dernier à Paris Ibis Batignolles, couplé à l’installation de votre représentante du Grapa-PDCI en France, madame Céline Yassine Delloh, devant un peu moins de 500 personnes, y compris de nombreuses personnalités du PDCI-RDA et de divers mouvements politiques, quel regard portez-vous sur l’impact de cette manifestation ?

Le Forum en lui-même a été un grand succès tant dans la forme que dans le fond. Les acteurs principaux c’est-à dire, les illustres panelistes et le modérateur ont été à la hauteur de leur renommée nationale et internationale. L’audience était de bonne qualité. L’organisation a été sans heurt. C’était tout simplement excellent. Bref…le succès que le Forum politique – GRAPA PDCI – Paris 2019 a connu auprès de nos compatriotes est le signe de la « soif » de dialogue et d’ouverture, une envie pressante de rapprochement des Ivoiriennes et Ivoiriens à travers la classe politique. Les Ivoiriennes et les Ivoiriens ont démontré qu’ils peuvent se parler, régler leurs différends politiques à travers des arguments dans la diversité sans recourir à la violence. C’est également le signe que le chantier de la réconciliation nationale demeure une priorité et en réalité une nécessité pour la paix des cœurs et des esprits en Côte d’Ivoire. Disons que, la grande affluence à l’occasion de ce forum est la résultante de ce qui doit nous interpeller : le surpassement des Ivoiriens en vue de se mettre ensemble, un préalable pour une élection présidentielle apaisée en 2020 en Côte-d’Ivoire. Pour conclure, je voudrais profiter ici pour remercier les membres de la Coordination de Grapa- Pdci /section France conduite par Mme CELLINE Yassine DELLOH sans oublier M. Benjamin Doué, M. Lucien Martial Godo, Dr Yao Daniel, Mme Thérèse Fontaine, M. Alain Kouakou et M. Marc Minh, pour le travail remarquable de mobilisation et d’organisation pratique. Mes remerciements vont également au modérateur- le Journaliste M. Alexis Douadé Gbansé et à nos illustres panélistes : M. Jean- Claude N’DA Ametchi, Mme Aminata N’diaye, M. Bernard Houdin, M. Noel Akossi Bendjo qui nous ont permis de comprendre que la réconciliation nationale et la cohésion sociale sont plus que jamais souhaitées et encore possibles en Côte-d’Ivoire. Merci infiniment aux responsables des partis et organisations politiques qui nous ont fait l’amitié de répondre à notre invitation.

Comment se présentent les perspectives sur le court et le moyen termes pour le Grapa-PDCI ?

Il va sans dire que le Forum politique – GRAPA PDCI-Paris 2019 constitue le point d’ancrage d’une série d’activités allant dans le sens de la vision politique du président de notre parti. C’est-à-dire la réconciliation nationale, la mise en place de la plate forme politique et la cohésion sociale. Sur le court terme, en été et à la demande générale, nous projetons d’organiser très bientôt un autre grand événement d’échange politique ici en Europe avec pour thème : Ensemble pour une Côte-d’Ivoire réconciliée. Nous communiquerons en temps utile sur les détails. En ce qui concerne le Moyen terme le Grapa – Pdci va tout simplement dérouler le rouleau compresseur pour 2020.

Par Gbansé Douadé Alexis avec SD à Abidjan

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire