Aurier ne rejoindra pas Drogba…après la finale décevante Tottenham/Liverpool

Serge Aurier n’a pas pu rejoindre Didier Drogba, Yaya Touré ou Salomon Kalou sur la short List de footballeurs originaires de la Côte-d’Ivoire, ayant soulevé la coupe européenne aux grande oreille durant leurs carrières. Son équipe Tottenham a été battue hier, sur un but marqué sur penalty par l’actuel footballeur africain de l’année Mo Sallah, après une faute de main du Franco-Malien Moussa Cissoko. Présent sur la feuille de match, Aurier est resté assis sur le banc des remplaçants durant toute la rencontre.

 

Soccer Football – Champions League Final – Tottenham Hotspur Training – Wanda Metropolitano, Madrid, Spain – May 31, 2019 Tottenham’s Christian Eriksen with Lucas Moura and Serge Aurier during training REUTERS/Carl Recine

Après avoir vite ouvert le score grâce à un penalty de Salah, les Reds ont contrôlé avant de surprendre Tottenham une nouvelle fois en fin de partie par Divock Origi, leur international belge d’origine congolaise, passé Lille.

Tout ce qui avait amené Liverpool et Tottenham à Madrid avait été spectaculaire, magnifique et extravagant, et leur rencontre ne l’a pas été. Longtemps décevante même si elle a fini par s’emballer, la finale de la Ligue des champions n’a pas été à la hauteur de ce qu’a offert la compétition cette année, mais il reste difficile d’affirmer que Liverpool n’est pas un beau vainqueur.

Le film de Tottenham-Liverpool

Soccer Football – Champions League Final – Tottenham Hotspur v Liverpool – Wanda Metropolitano, Madrid, Spain – June 1, 2019 Tottenham’s Danny Rose and Serge Aurier walk on the pitch before the match REUTERS/Sergio Perez

Privés par Manchester City du titre en Premier League après avoir pourtant récolté 97 points, les Reds s’exposaient à une fin de saison très cruelle mais ils ont su esquiver la malédiction. Leur entraîneur, Jürgen Klopp, soulève enfin un trophée européen après avoir perdu deux finales de C1 (en 2013 avec Dortmund, en 2018 avec Liverpool), une de C3 (en 2016 avec Liverpool), et le penalty vite transformé par Mohamed Salah (2e) les a vite mis sur le bon chemin. Assommé par ce coup dur, Tottenham a totalement raté sa première période, à l’image d’Harry Kane qui a été titularisé alors qu’il n’avait pas joué depuis le 9 avril à cause d’une blessure.

Bien organisés pour contenir les Spurs qui ne parvenaient pas à atteindre les trente derniers mètres, les Reds ont été les plus dangereux avec une frappe de Trent Alexander-Arnold un peu trop croisée (17e) et un tir d’Andrew Robertson claqué par Hugo Lloris (38e). Mais rien n’est jamais fini avec Tottenham qui a réagi après l’heure de jeu pour croire à l’égalisation. Dele Alli aurait pu être le sauveur, Son aussi mais sa frappe a été repoussée par Alisson et Lucas n’a pas su exploiter le ballon qui était revenu sur lui (80e). Le coup franc de Christian Eriksen a également été dévié par Alisson, parfait jusqu’au bout (85e), et deux minutes plus tard, c’est Divock Origi, le héros de la demi-finale retour face à Barcelone (4-0, 0-3 à l’aller), qui a scellé le triomphe des Reds (2-0).

Le fait du match : le penalty provoqué par Sissoko

Cet épisode ne va surtout pas calmer les polémiques autour du VAR et des mains dans la surface. Dès la première minute, le centre de Sadio Mané est touché par Moussa Sissoko, dont le bras droit était levé pour guider le replacement de ses partenaires. Le Français n’a pas volontairement dévié le ballon, les images ne montrent pas non plus avec clarté s’il l’a touché avec le bras ou avec le torse, mais M. Skomina a sifflé penalty. L’arbitre slovène avait déjà sanctionné de la même façon une main controversée en huitièmes de finale, au détriment du Parisien Presnel Kimpembe, ce qui avait provoqué l’élimination du PSG face à Manchester United (1-3, 2-0 à l’aller).

Avec Lequipe.fr

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire