Présidentielle 2020 en Côte-d’Ivoire: Un jeune candidat de 40 ans se signale

A la place du logement social, il veut promouvoir le logement subventionné

Jeune, issu de l’école ivoirienne, Adjé Jean François fait parler de lui ces derniers temps, depuis qu’il a décidé de briguer en 2020 le fauteuil présidentiel. Il va au contact des populations, multiplie les appels et les rencontres, comme celle de la mi-mai à Koumassi. Ce jour-là, il a offert un diner à la presse et parlé de sa vision pour la Côte d’Ivoire.

Adjé Jean François, la quarantaine à peine, technicien en informatique de formation, chef d’entreprise de profession, se définit comme le candidat du ‘’nouveau départ’’ de la Côte d’Ivoire. Une grande ambition l’anime : le renouvellement profond de la classe politique actuelle. C’est pourquoi, il entend se positionner comme l’alternative. S’il souhaite ardemment ce changement tel qu’il en donne les détails dans sa charte dont copie nous a été transmise, Adjé Jean François ne veut pas qu’on force les actuels ténors de la politique ivoirienne à se retirer ainsi que le prône l’artiste Tiken Jah. « Ils ont la lourde responsabilité de transmettre un flambeau. Ils attendent une génération qui puisse travailler à les rassurer. Mais nous ne pouvons pas leur dire de se retirer. Ils ont consacré leur énergie à la Côte d’Ivoire durant des années. C’est à nous de monter sur l’arène pour convaincre les électeurs à nous choisir. C’est pourquoi nous nous positionnons maintenant », analyse-t-il.

Au cours de ce dîner, le candidat déclaré a émis quelques pans de ce qu’il veut faire pour son pays. Ainsi au niveau du logement, il veut qu’on abandonne l’idée du logement social qui lui semble illusoire pour la politique du logement subventionné. « Nous introduirons une autre politique de l’habitat pour construire des logements subventionnés hors des zones à forte demande pour désengorger nos cités. Nous nous engagerons dans la construction et le développement des trains à grande vitesse pour relier nos cités », énonce-t-il sans rentrer dans les contours du sujet.

La campagne électorale, Adjé est conscient qu’elle coûte beaucoup d’argent. C’est pourquoi il a initié ce qu’il qualifie d’‘’appel à participation’’. Une opération à laquelle il invite, jeunes, femmes et tous ceux qui aspirent au changement à contribuer en faisant un don ‘’afin de n’être redevable à personne’’.

SD à Abidjan
sdebailly@yahoo.fr

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire