« Il n’y a pas de clé de répartition » des postes dans le bureau de l’Assemblée nationale de Côte-d’Ivoire (secrétaire)

Edwige FIENDE

Le secrétaire général de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire Alain Acapko Addra a affirmé samedi qu' »il n’y a pas de clé de répartition » des postes au bureau de l’institution, dont la composition est contestée par les députés de l’opposition.

« Il n’y a pas de clé de répartition » des postes, a dit M. Acakpo-addra, à un séminaire de renforcement des capacités des journalistes sur les pratiques parlementaires.

Les députés de l’opposition (qui exigent 11 postes sur les 27 que compte le bureau) ont annoncé « un recours juridictionnel » suite à l’échec d’une médiation pour résoudre la crise au sein de l’Assemblée nationale, accusant le président de l’institution Amadou Soumahoro d’avoir proposé une composition « en violation des textes » en vigueur.

« Ce qui se passe n’est pas inédit », a réagi le secrétaire général, évoquant des « conciliabules » et « négociations » comme pratiques traditionnelles pour la mise en place du bureau, les textes ne prévoyant pas la proportionnalité des postes.

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Facebook Comments

Author: La Rédaction

1 commentaire sur “« Il n’y a pas de clé de répartition » des postes dans le bureau de l’Assemblée nationale de Côte-d’Ivoire (secrétaire)

  1. Ce qui se passe à l’assemblée nationale montre le chemin quil nous reste à parcourir pour consolider la démocratie dans notre pays. Comment comprendre que ceux qui votent les lois ont du mal à les appliquer? Dire que la loi est impersonnel reste une vue de l’esprit car avant le vote chacun y cherche son intérêt et pas forcément l’intérêt général. Cela dit qu’elle est la hiérarchie entre une coutume et une loi? Chers honorables la Côte d’Ivoire vous regarde.

Comments are closed.