La Côte-d’Ivoire et le Ghana arrêtent leurs ventes de cacao, un prix minimum exigé

La Côte d’Ivoire et le Ghana, les deux pays voisins, premier et deuxième producteurs mondiaux de cacao, ont annoncé ce mercredi qu’ils ne vendraient plus leur cacao en deçà de 2 600 dollars la tonne.

Une décision «historique», a indiqué à la presse le directeur général du «Ghana cocoa Board», Joseph Boahen Aidoo [photo], à l’issue de deux jours de travaux à Accra.

Cette mesure concerne l’exercice 2020/2021, pour laquelle toute vente par anticipation comme cela est de coutume est suspendue, jusqu’à nouvel ordre pour préparer la mise en place de ce prix minimum, indépendamment des places boursières de spéculations.

Avec Ghana cocoa Board

Author: La Rédaction

1 commentaire sur “La Côte-d’Ivoire et le Ghana arrêtent leurs ventes de cacao, un prix minimum exigé

  1. Déjà chapeau à ces 2 pays pour avoir eu cette volonté de faire respecter l’effort des planteurs. Ils doivent redoubler de vigilance car toute la mafia du cacao ne se laissera pas faire aussi facile. Que ce genre d’actions s’étendent de plus en plus sur le continent.

Laisser un commentaire