Assemblée parlementaire francophone: « Soro confirmé 1er vice-président au détriment d’Amadou Soumahoro » (proches)

Edwige FIENDE

L’Assemblée régionale Afrique relevant de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie « a reconnu à Guillaume Soro la qualité indéniable » de 1er vice-président de l’APF au détriment de l’actuel président du parlement ivoirien Amadou Soumahoro qui réclamait ce poste, selon le service communication l’ex-président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire.

Avant la cérémonie officielle de la 27e session de l’Assemblée régionale Afrique de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie qui se tient à Rabat, « la délégation de Côte d’Ivoire a exigé le poste de premier vice-président de l’APF pour M. Soumahoro et sa candidature pour la présidence », au cours d’un huis clos, a expliqué Moussa Touré, le responsable de la communication de M.Soro dans une note.

Mais le sommet a « rejeté cette exigence ivoirienne » et « reconnu à Guillaume Soro, au regard des statuts, la qualité indéniable de 1er vice-président de l’APF », a ajouté M. Touré

Selon le service communication de M.Soro, l’ex-président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire « a choisi librement de renoncer à présider les travaux pour éviter un blocage et créer un incident diplomatique ».

Le camp Soro dénonce depuis « une forfaiture » d’Amadou Soumahoro lui reprochant d’avoir « imposé » ses hommes et modifié par un arrêté la section ivoirienne en « évinçant » les députés nommés à l’APF par son prédécesseur.

Se fondant sur des textes, le secrétaire général de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire Alain Acakpo-Addra avait indiqué le 08 juin qu’il n’y avait « rien d’absolu » car « le 1er vice-président de l’APF a vocation à devenir président de l’APF », rappelant que les candidatures ne pouvaient être « présentées que par les sections », lors d’un séminaire de renforcement des capacités des journalistes.

La veille, l’APF avait assuré qu’elle n’entendait « pas interférer dans une problématique interne à un pays » face aux commentaires sur les réseau sociaux en Côte d’Ivoire au sujet de la présidence de l’APF.

Ce sommet se tient du 14 au 15 juin, en prélude à la 45ème session de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie prévue en juillet à Abidjan. L’assemblée régionale Afrique devrait désigner le candidat de la section pour la présidence de l’APF.

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire