Côte d’Ivoire: Touré Mamadou annonce une loi organique portant statut des jeunes

Par Connectionivoirienne

Investiture du président de la Fenujeci

Elu au 4e congrès de la Fédération nationale des unions de jeunesses communales (Fenujeci) à Yamoussoukro en aout 2018, Gaoussou Diabaté et son bureau ont été investis dimanche au Palais de la culture. Ils ont eu le soutien du ministre Touré Mamadou qui représentait le premier ministre Gon Coulibaly.

Dans son allocution, le ministre de la Jeunesse et de l’Emploi des jeunes a invité les jeunesses communales à faire preuve de responsabilité dans la gestion de leur fédération. Ils doivent amener, a-t-il dit, les jeunes à se détourner des fléaux de la drogue et de l’alcoolisme pour n’épouser que les valeurs du travail. Ceci dans le sens de la philosophie de l’ivoirien nouveau prônée par le chef de l’Etat. Poursuivant, il a annoncé que depuis la fin des états généraux de la jeunesse organisés récemment par son département, les recommandations sont en train d’être mises en œuvre. Entre autres, la loi portant statut des jeunes. Le ministre a expliqué que cette loi viendra renforcer le dispositif légal en matière de politique de la jeunesse. Elle organisera et encadrera les activités des jeunes en vue de leur insertion professionnelle. Cette loi organique, a dit l’orateur est en projet et bientôt les jeunes seront invités à la réflexion.

Autre annonce importante, la réorganisation du Conseil national des jeunes (Cnj), la faitière des faitières de jeunesse. L’actuel bureau de cette structure, a révélé le ministre, ne fait pas l’unanimité. Aussi a-t-il déclaré : « Le Cnj doit être l’émanation des associations de jeunes ». A ce sujet un arrêté du ministre qui est déjà prêt sera publié dans quelques jours après sa signature.

Il s’est également prononcé sur les élections des présidents de jeunesses communales. Le renouvellement des bureaux va se faire entre juin et décembre si l’on en croit les propos du ministre. Lequel fait savoir que des dispositions sont prises pour régler les difficultés dans certaines communes où des bureaux installés font l’objet de contestation.

Intervenant après le rituel d’investiture, le président élu Gaoussou Diabaté s’est dit reconnaissant à la tutelle pour avoir ramené le calme à la Fenujeci alors en proie à une dissidence. Il a promis de servir loyalement tout en menant le combat de l’autonomisation des jeunes. Il a émis en doléance la construction par l’Etat d’une maison des jeunes. Le ministre y a répondu favorablement.

SD à Abidjan
sdebailly@yahoo.fr

Author: La Rédaction

Laisser un commentaire